Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Chinese RMB: Can it Become the Pivotal Currency in the Region?

Jean-François Di Meglio Président, Asia Centre.


Download PDF Format


Footnotes

1   Voir : les travaux historiques de Barry Eichengreen (dont Eichengreen et Bayoumi, 1994) et aussi le travail récent de Frankel (2011).

2   Voir à ce sujet : la très bonne analyse de Tasker (2010).

3   Voir en particulier : Park et Song (2011), en particulier les pages 2 à 6 où les stades historiques d’évolution sont retracés.

4   Voir en particulier : Sambor (2011) sur la dette des gouvernements locaux.

5   Parmi de nombreuses publications récentes, on peut faire référence principalement de nouveau aux nombreuses publications de Yu Yongding (dont Gao et Yu, 2005) et aussi à Ye (2010), Zhang (2010), Shen (2010), Runlin (2005) et le « panel » le plus récent de la Hong Kong Monetary Authority (HKMA, 2010).

6   Rappelons que sous la conduite de celui qui allait devenir le Premier ministre de Jiang Zemin, plusieurs vagues de réformes financières et d’ouvertures avaient été conduites à la fin des années 1990, dont celle qui institua les « structures de défaisance » séparant les mauvais actifs des bons actifs dans le bilan des banques, pour apporter un début de solution à ce problème récurrent de la croissance chinoise.

7   Les analystes de marché basés à Hong Kong publient régulièrement des mises à jour précises sur ces évolutions. Citons principalement ici : JP Morgan et une étude de Reuters publiée en décembre 2010 et intitulée « Offshore Yuan Takes Off ».


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+