Long-Term Investors, Financial Regulation and Sustainable Growth

Michel Aglietta Professeur émérite d'économie, Université Paris Nanterre ; conseiller scientifique, CEPII et France Stratégie. Contact : michel.aglietta@cepii.fr.
Sandra Rigot * Centre d'économie de Paris Nord – CNRS.Contact : dplihon@orange.fr et sandra.rigot@univ-paris13.fr.


To resolve the euro zone crisis, a growth model mobilizing a European-wide generic innovation is needed. Environment conservation and adaptation to climate change nurture such principle if the European Community agrees upon a social value of carbon enabling the creation of carbon assets. Then potentially profitable investments must be financed. However investors are impeded by risk aversion, regulations and accounting standards. To overcome the dilemma, we show that regulations and standards must be adjusted so that investors get incentives to buy long-term assets. We also point out that a financial intermediation involving the central bank and a Green Fund may help diversification of investors in financing carbon assets.


Download PDF Format


Footnotes

1   À quelques exceptions près, ces deux formes réglementaires recoupent celles des pays continentaux et anglo-saxons (OCDE, 2010).

2   La norme FRS17 stipule que les fonds britanniques devraient avoir des actifs valorisés à leur valeur de marché et des passifs par actualisation des engagements futurs au taux de rendement des obligations d’entreprises notées AA et d’une échéance équivalente.

3   Les principes de Santiago (2008).

4   Comme la réassurance, la titrisation, les dérivés…, avec les risques que cela comporte et qui ont été révélés par la crise financière récente.

5   Pour un point sur les problèmes posés par la réforme du cadre comptable nécessaire à la prise en compte de la valorisation du capital naturel et des dommages environnementaux, voir Aglietta (2010).

6   Le modèle de contrôle optimal RESPONSE du CIRED (Centre international de recherche sur l’environnement et le développement) est l’un de ces modèles. Il parvient à une plage pour la valeur du carbone de 9 dollars à 80 dollars la tonne de CO2. Les valeurs qui permettent une réduction de la concentration de CO2 par rapport au niveau de 1990 atteindront au moins 70 dollars en 2020 (Dumas et al., 2012).


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+