Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Measuring the Shadow banking in the Euro Area: What does the ECB know?

Patrick Artus * Conseiller économique, Natixis. Contact : patrick.artus@natixis.com.
Axelle Arquié École d’économie de Paris, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; Natixis.


Working on the online statistical data warehouse of the ECB, we estimate the size of the shadow banking sector (SBS) in the Euro area, referring to several estimates – credit provided, total assets – based on our definition. We find that the credit provided by the SBS amounts to one fifth of the total credit supplied in the Euro area. We describe the balance sheet of the main actors and also provide an assessment for the risk of bank run in the European SBS and the risk of contagion between the SBS and the traditional banking sector (TBS).


Download PDF Format


Footnotes

Les auteurs tiennent à remercier Basile Grassi, Jean Imbs et Benoît Mojon pour leurs commentaires et leur aide.

1   Le passif et l’actif de leurs bilans étant tous deux majoritairement composés d’éléments fortement dépendants des conditions prévalant sur les marchés financiers, Adrian et Shin (2009a, 2009b et 2010) distinguent les intermédiaires financiers du système bancaire de l’ombre par deux expressions différentes : « market-based financial intermediairies » et « securitised lending ».

2   C’est-à-dire garanti par un titre qui en est le collatéral.

3   Conformément à la loi française, les opérations bancaires monopoles des établissements de crédit sont triples : la réception de fonds du public, les opérations de crédit ainsi que les services bancaires de paiement (article L. 311 -1 du Code monétaire et financier).

4   Déclaration du membre du directoire de la BCE, Juergen Stark, lors d’une conférence de presse à Francfort en juin 2007.

5   Entités dont l’activité principale remplit les deux critères suivants : (1) mener des activités de titrisation non exposées au risque de banqueroute ou de tout risque de défaut de l’initiateur des prêts ; (2) émettre des titres, parts de fonds de titrisation, autres instruments de dettes et/ou produits dérivés et/ou posséder juridiquement ou économiquement des actifs ayant pour sous-jacents de tels titres, offerts à la vente au public ou auprès de fonds privés. D’après le glossaire de la BCE.

6   Voir Moutot et al. (2007) et l’annexe I du règlement (CE) n° 2433/2001 de la BCE..

7   Entités spécialisées dans l’octroi de prêts et financées par des instruments autres que les dépôts. D’après le glossaire de la BCE.

8   Entités engagées dans le capital de sociétés financières sans être directement impliquées dans les affaires. D’après le glossaire de la BCE.

9   Entités dispensant des services d’investissement, tels que les conseils en gestions d’actifs, les services de compensation et de garde, la vente d’instruments financiers, dans le seul but de bénéficier de marges. D’après le glossaire de la BCE.

10   Après 234 Md$ de décaissement des FCPM privés, le gouvernement a annoncé un programme de garanties temporaires en décembre 2008 au bénéfice de certains FCPM qualifiés.

11   ABS (asset-backed securities) (auto, consommation, carte de crédit, leasing), MSB (mortgage-backed securities), WBS (whole business mortgages).Source : SIFMA.

12   Source : SIFMA.

13   Voir Recent Development in Securitization, ECB Publication, février 2011.

14   Données BCE.

15   Principalement les « sociétés financières engagées dans l’octroi de prêts », les « sociétés de holding financière » et les « distributeurs de titrisation et de dérivés ».

16   Les établissements de crédit s’engagent également dans des activités de banque de l’ombre. Mais dans les données de la BCE, leurs activités sont enregistrées sous la catégorie des entités de titrisation qui comprennent les véhicules ad hoc de titrisation créés par les banques.

17   La décote associée au montant de liquidités prêtées en contrepartie d’une garantie, par rapport à la valeur de marché du collatéral.

18   À partir du rapport des émissions de titres de la BCE.

19   Données : BCE ; calculs des auteurs.

20   À comparer au chiffre de 2 952 Md$ aux États-Unis en 2007 (Hördahl et King, 2008).

21   Source : SIFMA.

22   Données : BCE ; calcul des auteurs.


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+