The Consequences of an Ineffective Money Market

Joachim Nagel Membre du directoire, Deutsche Bundesbank.


The financial and sovereign debt crisis has had a lasting impact on the euro money market. A lack of confidence among market participants and pronounced uncertainty have led to segmentation and are seen as impediments to the effective allocation of liquidity. Assessing an ineffective money market and its possible consequences, however, is likely to require more information than is currently available. In this article, I argue that the pre-crisis situation on the money market is not well suited as a benchmark for effectiveness. Insofar as the prevailing circumstances reflected a bubble, a return to such a situation may not be a desirable outcome, and the money market therefore needs to find a new normal environment. Furthermore, as limited information can impair a normalisation and make it more difficult for the central bank to decide on a given course of action, there is a need to establish greater transparency in the money market.


Download PDF Format


Footnotes

L’auteur remercie Judith Kilp et Franziska Schobert de la Direction générale des marchés de la Deutsche Bundesbank pour leurs suggestions très utiles et leur aide dans les recherches. Le texte original de cet article a été rédigé en langue anglaise.

1   Dans cet article, les banques sont aussi appelées « institutions de crédit ».

2   Dans des cas particuliers, les banques centrales nationales de la zone euro peuvent également octroyer une aide en liquidités à des banques individuelles.

3   Dans d’autres cas, le spread entre les taux Euribor et les taux de swap EONIA est parfois utilisé comme indicateur de crise.

4   En fait, après déduction des coûts, le rendement moyen d’une unité monétaire à gestion active sera inférieur au rendement moyen d’une unité monétaire à gestion passive (Sharpe, 1991).

5   Sur la question de la finance comportementale, voir Barberis et Thaler (2003). Pour sa signification concernant le comportement des investisseurs en théorie et en pratique, voir Deutsche Bundesbank (2011).

6   Voir Shiller (2003). Les bulles financées par la dette sont au centre de la Financial Instability Hypothesis de Minsky (1992).

7   Cité et attribué à Keynes par Lowenstein (2000, p. 123).

8   Le premier exemple est similaire à celui de Keister et McAndrews (2009).

9   Dans l’Eurosystème, les réserves obligatoires sont calculées en moyenne pour une période donnée. Dans notre exemple, les banques doivent reconstituer leur taux de réserves obligatoires le plus tôt possible.

10   Voir Goodfriend et King (1988) entre autres.


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+