The Renewal of Monetary Policy

Michel Aglietta Professeur émérite d'économie, Université Paris Nanterre ; conseiller scientifique, CEPII et France Stratégie. Contact : michel.aglietta@cepii.fr.


Inflation targeting was the only objective of monetary policy up to the financial crisis. Its rationale rests on a strong efficient market hypothesis that the systemic crisis has invalidated. Monetary policy must be overhauled to encompass financial stability under radical uncertainty, while money is endogenous and monetary policy has multiple objectives. Therefore it must use multiple instruments and allocate them to the objectives according to their relative performances. The responsibility for financial stability involves new macro prudential tools to manage financial vulnerabilities, some of which pertaining to monetary policy. Furthermore monetary and fiscal policies interact, which leads to reconsider the nature of central bank independence.


Download PDF Format


Footnotes

1   Le graphique 1 est extrait de l’étude de Drehmann et al. (2012) qui décrit le cycle des affaires et le cycle financier aux États-Unis. Les variables qui mesurent le cycle sont centrées et normées pour visualiser directement la comparaison qui importe : la durée et l’amplitude des deux types de cycles. Le cycle des affaires est mesuré par l’output gap. Il s’enroule autour de la tendance du PIB qui est ici prise pour l’axe des abscisses. Le cycle financier est mesuré par un indice qui pondère le taux de variation du crédit au secteur privé non financier, le ratio «  crédit privé/PIB  » et le taux de variation du prix immobilier pour le pays entier.

2   Des données longues permettent de le faire (Schularick et Taylor, 2012). Le graphique 2 décrit sur cent quarante ans l’évolution agrégée dans quatorze pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) de trois agrégats : « M2/PIB », « crédit bancaire/PIB » et « actifs du système financier/PIB ».


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+