Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

The Chinese Financial System: A Development Difficult to Master

Anton Brender Économiste, Candriam ; professeur associé honoraire, université Paris-Dauphine (Paris IX).Contact : anton.brender@candriam.com.
Florence Pisani Économiste, Candriam ; enseignante, université Paris-Dauphine (Paris IX).Contact : florence.pisani@candriam.com.


Download PDF Format


Footnotes

1   En juillet 2013, la banque centrale a supprimé le taux plancher sur les taux prêteurs et en octobre 2015, le taux plafond de rémunération des dépôts. Les entreprises d'État et les collectivités locales continuent néanmoins d'emprunter au taux (préférentiel) de référence donné par la banque centrale pour « guider » les banques.

2   La Chine va continuer d'accumuler des réserves de change jusqu'en 2014 (le stock passant d'un peu plus de 1 000 Md$ à la fin de 2006 à près de 4 000 Md$ au milieu de 2014).

3   Les banques ont accordé d'autant plus facilement des prêts que les collectivités locales disposaient d'un collatéral de valeur : les terrains apportés en garantie.

4   Depuis 2015, la banque centrale n'inclut plus ces opérations de gestion de la trésorerie dans les prêts pour comptes de tiers et ne retient que les prêts entre entreprises, ceux qui augmentent effectivement le crédit à l'économie réelle.

5   Si le taux de placements des agents non financiers est constant et que l'on cumule les flux de placements, le stock accumulé convergera vers w = s(1 + g)/g avec g taux de croissance nominale de l'économie (supposé constant), s taux de placements (en % du PIB) et w poids des placements accumulés (en % du PIB).


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+