Venezuela : The Unsustainability of the Growth Model, Source of All Risks

Marie Albert Coface. Contact : marie.albert@coface.com.
Cristina Jude Banque de France. Contact : cristina.jude@banque-france.fr.


While Venezuela is facing a major balance of payments crisis following the fall in oil prices, it is essential to understand the origins of this situation. This paper first examines the distortions and economic imbalances underlying this economy, including hyperinflation, and then assesses the country's capacity to face the risk of default. To this end, we build two scenarios of financing needs and resources, highly dependent on oil prices and support from China. We thus show that in the absence of a major rebound in oil prices, the default appears inevitable. Finally, we analyze the growing social and political tensions that accompany this difficult economic climate.


Download PDF Format


Footnotes

1   Le taux de change fiscal peut être calculé à partir des poids détenus par les différents mécanismes officiels de change dans les allocations de devises du secteur public. En 2015, ces poids étaient de 66 %, 5 % et 5 % pour les trois taux officiels et 24 % pour le taux parallèle.

2   Le prix du pétrole vénézuélien est inférieur au prix du Brent, mais évolue de manière similaire. En prévision, il suit l'évolution de la courbe à terme du prix du Brent qui, lui, est à 44 USD le baril en 2016 et 57 USD en 2017. Les exportations de pétrole en volume évoluent proportionnellement à la production pétrolière (selon le rapport moyen 2013-2015, sous l'hypothèse d'une production de 2,5 Mbj en 2016 et 2,2 Mbj en 2017). Les importations en valeur évoluent proportionnellement aux exportations en valeur (selon le rapport moyen 2013-2015).

3   Dans le cadre de l'accord de financement signé en 2007, la Chine peut renouveler en 2016 la tranche C de 5 Md$, puis, en 2017, la tranche A de 5 Md$.

4   Le pays fait aussi appel à ses fonds parallèles extrabudgétaires à l'image du FONDEN ou du fonds chinois (mais leur gestion demeure très opaque).

5   Le ministre de l'Énergie et du Pétrole a d'ailleurs affirmé qu'un prix du pétrole au-dessus de 50 USD/baril devrait permettre au Venezuela d'éviter le défaut de paiement en 2016.

6   Nous faisons l'hypothèse, en 2017, d'une absence de financement exceptionnel, que ce soit l'absence de recours à la vente d'actifs ou de recours à des fonds extrabudgétaires, mais également d'une absence de rééchelonnement des autres échéances de dette.

7   Nous estimons que l'élasticité entre les importations et les exportations se réduit car les exportations en valeurs seraient plus dynamiques que les importations soumises encore à des restrictions.


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+