CNP Assurances' Know-How in Brazil

Philippe Boyancé CNP Assurances. Contact : philippe.boyance@cnp.fr.
Xavier Larnaudie-Eiffel CNP Assurances. Contact : xavier.larnaudie-eiffel@cnp.fr.


The settlement of CNP Assurances in Brazil is a success. Beyond mastering the valuation techniques of insurance companies, through which CNP won the 2001 bidding for the acquisition of Caixa Seguradora, many factors played a part in this achievement. The first of these is two partners (CNP Assurances and the public bank CAIXA) sharing the same values with a common ambition towards sustainable development. To achieve a net profit of R $ 1.9 billion in 2015 and to reach 4th place in terms of market share, the Brazilian subsidiary was restructured shortly after the acquisition, then renovated its products range. In 15 years, the branch has not only increased its presence in the partner's network by building on the very strong CAIXA brand in Brazil, but also conquered new customers beyond the bank's network, at the same time by launching new products and by external growth operations. Today, the clarity of its governance and the rigor of its control allow it to stay clear from the politico-financial scandals that rocks Brazil. Although affected by the Brazilian recession, partly due to its scandals, CNP Assurances, while remaining confident in its activities' potential in Brazil, is sailing towards the digital market's conquest with the first 100% digital platform in Brazil.


Download PDF Format


Footnotes

1   Fundação dos Economiários Federais (FUNCEF) est le troisième fonds de pension du Brésil et l'un des plus importants en Amérique latine. Institution de retraite complémentaire sans but lucratif, autonome administrativement et financièrement, elle a été fondée par une loi de 1977 pour administrer le régime de retraite des employés de la CAIXA. Elle compte 137 000 participants au régime et le total de ses actifs sous gestion atteint 56 MdR$.

2   Sauf indication contraire, les chiffres cités dans cet article sont ceux au 31 décembre 2015.

3   Inflation mesurée par l'Indice national des prix à la consommation (IPCA). Établi par l'Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE) depuis 1980, l'IPCA mesure la variation du coût de la vie des familles dont les revenus mensuels sont compris entre 1 et 40 fois le salaire mensuel minimum (le salaire mensuel minimum est de 880 R$, soit environ 250 €).

4   La « valeur intrinsèque » évoluera en embedded value, puis en european embedded value et enfin en market consistent embedded value. Elle correspond à la somme de (1) la valeur de marché des actifs en représentation des fonds propres après déduction des actifs incorporels, des passifs subordonnés, et de (2) la valeur actuelle des résultats futurs générés par les contrats en portefeuille à la date d'évaluation jusqu'à leur échéance, après déduction du coût de portage de la marge de solvabilité, des valeurs d'options et des risques non financiers.

5   D'après le Relatorio da Administraçao (rapport de gestion) de 2015 de la Caixa Econômica Federal.

6   Les principes généraux des marchés publics avec enchères sont inscrits dans la Constitution fédérale, Art. 37, section 21.

7   Loi no 8.666 du 21 juin 1993 établissant les règles générales des appels d'offres et des contrats administratifs concernant les travaux, les services, y compris la publicité, les achats, les ventes et les baux sur les territoires soumis aux pouvoirs de l'union, des États, du district fédéral et des municipalités.

8   Au Brésil comme en France, le bon de capitalisation est un produit dans lequel une partie des versements effectués par l'assuré constitue, selon les termes des conditions générales du titre, un capital qui sera payé en monnaie courante au terme d'un délai contractuellement choisi. En règle générale, un taux minimum de revalorisation des versements nets effectués par le client est garanti par l'entreprise de capitalisation sur toute la durée du bon. La part des versements, qui ne sert ni à la constitution du capital, ni au paiement des charges administratives des entreprises de capitalisation, est utilisée pour payer les sommes tirées au sort.

Contrairement à ce qui était couramment pratiqué en France où le tirage au sort d'un bon entraînait le versement immédiat (par anticipation) du capital garanti à l'échéance, mettant ainsi un terme au contrat, le tirage au sort brésilien n'a aucune conséquence sur le contrat lui-même (il s'agit d'une participation du détenteur du bon à une loterie) : le gagnant d'un lot continue de participer aux tirages au sort ultérieurs jusqu'à l'échéance de son contrat.

9   Le programme Sempré ao Lado est ouvert à tout salarié de la CAIXA, de Caixa Seguradora ou du courtier PAR Corretora. Chaque participant reçoit une carte sur laquelle sont crédités les points qu'il obtient soit en vendant les produits de Caixa Seguradora, soit en participant à une action de motivation des vendeurs, soit même en souscrivant un produit de Caixa Seguradora. Le détenteur de la carte peut échanger ses points contre des produits inscrits sur un catalogue ou des rabais sur ces produits. Ce catalogue s'enrichit chaque année de nouveaux partenaires (magasins d'électronique, de vêtements, agences de voyages, supermarchés, maisons d'édition, cinémas, parfumeries, etc.).

10   La SUSEP, créée en novembre 1966, est l'organe de contrôle des sociétés et des marchés d'assurance, de réassurance, de retraite complémentaire, de capitalisation et de courtage. Elle est garante de la qualité du service aux consommateurs, de la solvabilité des marchés, de l'intégrité des contrats et des produits, et de la sécurité juridique et institutionnelle des investisseurs. Elle correspond à l'ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) française. Ces explications pourraient faire l'objet d'un paragraphe dans le texte consacré aux autorités de régulation sectorielles.

L'ANS est l'organisme de réglementation responsable des plans de soins de santé au Brésil. Rattachée au ministère de la Santé, elle est responsable de l'ensemble des mesures et des actions du gouvernement concernant les normes, le contrôle et la surveillance du marché privé des frais de soin de santé.

La BACEN est la banque centrale du Brésil. Parmi ses nombreuses attributions figure la tutelle des sociétés administratrices des Consórcios. Elle est l'organe de contrôle de Caixa Consórcios, filiale du groupe Caixa Seguradora.

11   Previsul, fondée en 1906, est une compagnie spécialisée en prévoyance (essentiellement des entreprises, mais également des particuliers). Elle est basée à Porto Alegre dans le Rio Grande do Sul.

En 2015, elle a réalisé 181 MR$ de chiffre d'affaires (la Prévoyance représente au Brésil un marché de 21 480 MR$) et 13 MR$ de résultat avec environ 130 salariés. Elle gère près de 600 000 assurés. Son canal de distribution (3 000 courtiers) s'étend sur huit États du Brésil avec une forte concentration sur les trois États du sud (Paraná, Santa Catarina et Rio Grande do Sul).

12   À titre d'exemples :

– le programme « Jovem de Expressão », qui entre dans sa neuvième année, a pour objectif de réduire l'exposition des jeunes brésiliens de 18 à 29 ans à la violence, notamment en promouvant l'esprit d'entreprise. Ce programme a été mis en œuvre dans des favelas, notamment celle de Ceilândia (région administrative du district fédéral). Jovem de Expressão a réalisé, en partenariat avec l'Organisation panaméricaine de santé (OPAS), de nombreuses études concernant la « santé sexuelle et reproductive des jeunes Brésiliens ». Le résultat de ces études a permis à l'Office des nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) d'accroître l'efficacité de ses actions au Brésil ;

– le programme « Seu Seguro Colabora » (« Votre assureur collabore »), lancé en mai 2016, en partenariat avec la société Benfeitoria, pionnière du crowdfunding et du matchfunding au Brésil, participe au financement de junior-entreprises collaboratives ;

– le projet « Cinema é pra você » qui apporte la magie du cinéma dans une trentaine de villes du Nordeste dépourvues de salle.

13   Les divergences sur la rapidité du retour à la croissance proviennent des analyses de la capacité du gouvernement brésilien à faire adopter par le congrès des mesures d'austérité (limitation des dépenses publiques, réforme des retraites, etc.). Sur la confiance en ce retour à la croissance, voir notamment :

– le Bulletin focus de la banque centrale du Brésil (déjà cité) qui inclut l'avis des économistes des entreprises brésiliennes ;

–  la revue mensuelle Conjuntura Econômica et le Boletim Macro IBRE (notamment celui de septembre 2016) de l'Instituto Brasileiro de Economia (IBRE) de la Fundação Getulio Vargas (FGV) ;

– les études sur le développement régional du Centre de gestion et études stratégiques (supervisé par le Ministério da Ciência, Tecnologia e Inovação). Ces études sont disponibles sur le site www.cgee.org.br/estudoscgee ;

– Perspectives de l'économie mondiale du FMI, mise à jour des principales projections (déjà cité) ;

– Analyses et Perspectives économiques de BNP Paribas par Sylvain Bellefontaine (avril, juillet et octobre 2016) : « Nous maintenons notre scénario d'un rebond graduel de l'investissement privé dans les prochains trimestres, tandis que la consommation des ménages demeurerait déprimée encore plusieurs trimestres. Nous prévoyons une stabilisation du PIB réel au T3 et un redressement très progressif à partir du T4. » ;

– Voir Vianna Gonçalves (2016).

14   Les GAFA sont les quatre grandes entreprises américaines dominant le monde digital : Google, Apple, Facebook, Amazon.

15   Jusqu’à son approbation par la SUSEP, les contrats proposés par la plateforme digitale YOUSE sont assurés par Caixa Seguradora.


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+