The Mills Companies in Occitanie: Emergence and Governance of Centuries-Old Joint-Stock Companies

David LE BRIS * Toulouse Business School, University of Toulouse. Contact : david.lebris@gmail.com.
William N. GOETZMANN ** Yale School of Management, Yale University.
Sébastien POUGET ** Professeur des Universités, Toulouse School of Economics, Université Toulouse 1 Capitole, TSM.


Starting from the Middle-Age, a novel type of corporate governance developed on the banks of Occitanian rivers to manage mills organized as shareholding companies. To address timeless issues created by the separation between ownership and control, these companies find solutions that are often very close to modern ones. Shareholders benefit from limited liability, take major decisions during general assembly meetings, nominate directors and account auditors to look after their interests and put in place monitoring policies. Other aspects are more original such as a policy of no free-cash-flows, directors with annual mandates, and the obligation for a designated shareholder to work for the good of the company. To understand this original governance, the context of the emergence of these companies is first presented.


Download PDF Format


Footnotes

1   Cet article offre une synthèse des développements présentés dans The Development of Corporate Governance in Toulouse: 1372-1946, NBER, Working Paper, n° 21335, juillet 2015.

2   Nous ne mentionnons pas ici les cotes d'archives. Voir pour cela l'article indiqué dans la note de bas de page 1.

3   En parallèle, nombreux sont les alleux, des biens immobiliers sans seigneur (c'est-à-dire sans inféodation).

4   Le seigneur organise le jugement en demandant à chaque partie de désigner un ou deux arbitres. Si les arbitres ne parviennent à s'entendre, le litige est transféré aux consuls de la ville.

5   L'universitas est un statut dont bénéficient certains groupements (ordre religieux, communes, guildes). L'université en tire son nom.

6   C'est ainsi que dès l'origine, le capital est permanent alors que dans les compagnies des indes, les associations initiales sont réalisées pour un voyage précis. Le capital n'y deviendra permanent qu'en 1612 à travers une intervention étatique pour la VOC (Dari-Mattiacci et al., 2017) et en 1657 pour l'EIC (Harris, 2005). Le passage à un capital permanent constituait donc une étape importante pour les compagnies de commerce, alors que c'était une donnée de base des moulins.

7   L'uchau est le terme utilisé à Toulouse pour désigner les actions de moulins.

8   Malheureusement, ses archives n'ont pas été conservées.

9   Dès l'inféodation du Château en 1192, des femmes sont mentionnées comme pariers.


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+