Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Family Shareholders

Édith Ginglinger * Université Paris-Dauphine. Contact : edith.ginglinger@dauphine.fr.


Download PDF Format


Footnotes

1   La littérature sur les firmes familiales est très abondante, et il n'est pas possible de citer toutes les études dans cet article. Nous avons fait le choix de donner quelques références fondamentales et très citées, des synthèses de résultats sur un thème donné, et enfin quelques références récentes qui sont moins connues.

2   Voir, par exemple, Le Maux (2004).

3   Pour une revue de littérature sur les effets de la déconnexion droits de vote/droits de propriété, voir Adams et Ferreira (2007).

4   Les études s'intéressant à la rémunération des actionnaires aboutissent à des résultats contradictoires selon les pays. Pour certains auteurs, les firmes familiales versent plus de dividendes, pour d'autres, c'est l'inverse (voir, par exemple, Attig et al., 2016). Nous avons choisi de ne pas aborder cette question plus avant dans cet article.

5   Pour une analyse détaillée des différents types de conflits d'agence dans une firme familiale, voir la revue de littérature proposée par Villalonga et al. (2015).

6   Les articles les plus cités dans ce domaine sont Anderson et Reeb (2003) et Villalonga et Amit (2006).


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+