Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Conflict of Interests and Governance of Systemic Banks: Some Elements of Critical Analysis

Laurence Scialom * Professeure, EconomiX, Université Paris-Nanterre. Contact : laurence.scialom@parisnanterre.fr.


In this paper, we classify the conflicts of interest concerning the systemic banks into two broad categories: on the one hand, the microeconomic conflicts of interest that undermine the fiduciary responsibility towards bank's customers: on the other hand the macroeconomic conflicts of interest that harm the interest of the society as a whole and feed the collective social mistrust in banks. The basic assumption of this paper states that the financial scandals relating to systemic banks constitute a genuine epidemic which is not an epiphenomenon but rather the symptom of the shortcomings of their governance and of unaddressed conflicts of interest. The understanding of the driving forces leading to a weakening of ethical standards in banking is essential for financial stability and for restoring confidence in the financial system. Moreover it induces major implications for public policy. So, from our point of view economists should have an interest in this field of research.


Download PDF Format


Footnotes

1   Traduction personnelle de passages de la conclusion de l'article de Zingales (2015).

2   Quelques références clés : Arcand et al. (2012) ; Law et Singh (2014) ; Cechetti et Kharroubi (2015). Voir notamment Godechot (2007) ; Bell et Van Reenen (2010) ; Philippon et Reshef (2012) ; Moret-Bailly (2014) ; Denk (2015).

3   Voir notamment Godechot (2007) ; Bell et Van Reenen (2010) ; Philippon et Reshef (2012) ; Denk (2015).

4   Voir notamment Denk (2015).

5   Cette garantie ultime n'est pas théorique. Ainsi, lors de la crise des savings and loans aux États-Unis, la FDIC (Federal Deposit Insurance Corporation) s'est trouvée en situation d'insolvabilité et a été renflouée par le Trésor américain.

6   Les marchés primaires concernent les nouvelles émissions de titres.

7   Le marché secondaire désigne le marché où s'échangent des titres déjà émis. C'est une sorte de marché de l'occasion qui assure la liquidité des titres.

8   La procyclicité désigne l'ensemble des mécanismes économiques et financiers qui conduisent à accentuer le cycle plutôt que le contrer.

9   Le trading pour compte propre qui consiste à exposer son capital pour spéculer pour son propre compte et non pour des opérations pour le compte des clients était une activité florissante et très lucrative avant la crise de 2007. Elle s'est considérablement réduite depuis. La déréglementation mise en œuvre par l'administration Trump risque de lui redonner de la vigueur.

10   En France, Jean-François Gayraud a dénoncé dans plusieurs ouvrages ce biais systémique vers la délinquance financière caractérisant l'industrie financière contemporaine (Gayraud, 2011, 2014 et 2016). Aux États-Unis, William Black développe des travaux sur la délinquance en col blanc dans son ouvrage le plus célèbre Une fraude presque parfaite qui a été traduit en 2012.

11   Stuart Gulliver, le directeur général d'HSBC, a utilisé en 2015 l'argument du « too big to manage » quand sa banque s'est trouvée au cœur d'un scandale d'évasion fiscale ; voir le site : https://www.ft.com/content/87395500-bdd2-11e4-8cf3-00144feab7de.

Dans la même veine, le PDG de Well Fargo, John Stumpf, poussé à la démission par le scandale de l'ouverture de près de un million et demi de comptes fictifs et de l'attribution de près de 500 000 cartes à l'insu des clients a reconnu lors de son audition devant le Sénat américain que ses pratiques abusives avaient duré plus de cinq ans et impliqué 5 300 personnes. Les pratiques frauduleuses ont été identifiées dès 2011, mais les dirigeants de la banque n'ont réalisé l'étendue du problème qu'au début de 2015. Voir le site : https://www.nytimes.com/2016/09/21/business/dealbook/wells-fargo-ceo-john-stumpf-senate-testimony.html ; et bien d'autres exemples pourraient être évoqués.

12   Un exemple parmi d'autres, la banque HSBC qui a blanchi des centaines de millions de dollars provenant du trafic de drogue s'en est sorti avec une amende.

13   Un scandale du même type.

14   Prêt pour l'achat d'un bien immobilier dans lequel le bien acquis sert de garantie au prêt.

15   Quarante-trois banques étaient impliquées dans la détermination de l'Euribor.

16   Le dispositif de résolution des banques adoptées en décembre 2013 par l'Union européenne vise à protéger les contribuables en cas de résolution bancaire en procédant à un renflouement interne, c'est-à-dire en mettant prioritairement à contribution les actionnaires et les créanciers de la banque détenant des titres susceptibles d'être décotés ou convertis en actions. Seuls les créanciers les plus avertis détenant les catégories de titres exposés sont censés être concernés, en aucun cas les petits déposants. Or, dans le cas de la banque Monte dei Paschi di Siena, une bonne partie des créanciers de la banque sont en réalité des petits épargnants, auxquels des conseillers indélicats ont vendu pendant des années des obligations subordonnées, en théorie réservées à des investisseurs plus avertis. En novembre 2015, la première mise en œuvre du mécanisme de renflouement interne lors du sauvetage de quatre banques locales avait provoqué le suicide d'un retraité qui y avait perdu toutes ses économies. Voir le site : http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/12/10/la-banque-italienne-bmps-de-nouveau-en-peril_5046772_3234.html#MrL8o7Z8RjzVo55r.99.

17   Se référer aux résultats des tests de stress publiés par l'Autorité bancaire européenne (ABE) le 29 juillet 2016. Voir le site : http://www.eba.europa.eu/documents/10180/1532819/2016-EU-wide-stress-test-Results.pdf.

18   Sur ce point, voir Scialom (2017).


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+