In Favor of a Genuine Tax on Financial Transactions

Jean-Charles Rochet * Professeur de banque, GFRI (Geneva Finance Research Institute), Université de Genève ; membre, Toulouse School of Economics (TSE). Contact : jeancharles.rochet@gmail.com.
Ivar EKELAND * Professeur émérite, CEREMADE, Université Paris-Dauphine. Contact : ekeland@math.ubc.ca.


Download PDF Format


Footnotes

1   La taxe initiale incluait une disposition pour les transactions à haute fréquence, mais elle était facile à contourner et a été depuis abandonnée.

2   Notamment Becchetti et al. (2014), Capelle et Havrylchyk (2016), Colliard et Hoffman (2017), Gomber et al. (2016) et Meyer et al. (2013).

3   Ces propositions sont détaillées dans notre futur livre (Ekeland et Rochet, 2019).

4   Avec humour, il place en exergue dans son article la citation de Keynes selon laquelle nous sommes souvent prisonniers des idées des économistes du passé. Colliard veut montrer que la TTF, défendue par Keynes, est une taxe du passé et que l'on peut faire mieux aujourd'hui : chiche !


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+