Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Financial Reform and Behaviour Change: the Problem of Financial Savings in Morocco

Hicham CHERRADI * Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC). Contact : hicham.cherradi@ammc.ma.
Said TOUNSI ** Université Mohammed V, Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Rabat Agdal, Laboratoire d'économie appliquée. Contact : sadtounsi@gmail.com ; said.tounsi@um5.ac.ma.L'opinion exprimée par Hicham Cherradi est celle de l'auteur et ne reflète pas nécessairement celle de l'AMMC.Les auteurs remercient le professeur Mohamed-Raja Amrani pour ses précieuses remarques.


Download PDF Format


Footnotes

1   Sources : Insee, Banque de France, in Fiche Repères-Épargne des ménages, « La finance pour tous », Institut pour l'éducation financière du public.

2   Le secteur des assurances occupe le haut du classement en Afrique et dans le monde arabe en 2017 : 2e position en Afrique et 3e position dans le monde arabe en termes de primes émises avec une progression intéressante sur la prime-vie qui représente 43,6 % du total des primes émises ; 3e position en Afrique et 1re position dans le monde arabe en termes de taux de pénétration : « Rapport annuel du secteur des assurances au Maroc », ACAPS, 2017.

3   Le marché boursier occupe, en 2018, le 2e rang africain en termes de capitalisation boursière après l'Afrique du Sud et 3e en termes de volume de transactions : Rapport annuel, bourse de Casablanca, 2018.

4   Maroc Telecom a été la plus grande opération de privatisation en 2004 qui a fait l'objet d'une double cotation simultanée à la bourse de Casablanca et à la bourse de Paris.

5   Ces chiffres ont été collectés auprès des autorités de régulation des différents pays.

6   Impôt non affecté.

7   Il faut souligner que les prélèvements sociaux sont des impôts affectés : à ce titre, les intérêts bruts font l'objet d'un prélèvement de 12,8 % pour l'IRPP et de 17,2 % pour les prélèvements sociaux, soit un prélèvement global de 30 %.

8   Les livrets qui ne subissent aucune imposition sont : le livret A, le livret de développement durable et solidaire (LDDS) ; le livret jeune et le livret d'épargne populaire (LEP).

9   Le système fiscal marocain n'a toujours pas introduit la notion de l'avoir fiscal.

10   Voir le site : https://www.lesechos.fr/patrimoine/impots/special-impots-2019-comment-sont-taxees-les-plus-values-sur-actions-1033413.

11   « Uniquement pour les titres acquis avant le 1er janvier 2018 ».

12   Ministère de l'Économie, des Finances et de la Réforme de l'administration : projet de loi de finances pour l'année budgétaire 2020, « Rapport sur les dépenses fiscales », p. 16.

13   La première émission de Sukuk souverains a été réalisée au Maroc en octobre 2018 et a porté sur un montant de 1 milliard de dhs.

14   La mission de l'éducation financière est portée principalement par la Fondation marocaine de l'éducation financière qui est présidée par le gouverneur de la banque centrale et ayant comme membres en plus des autorités de régulations des représentants de départements ministériels, de banques et du secteur privé.

15   Notamment les compagnies d'assurance et les organismes de prévoyance et de retraite (47 % de l'actif net OPCVM).

16   En 2018, l'encours de la dette du Trésor a atteint près de 722 milliards de dhs, source : Direction du Trésor et des finances extérieures.


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+