The Moroccan Universal Banks: a Successful Internationalization

Taha JAIDI * Directeur Stratégie, Attijari Global Research (AGR). Contact : T.jaidi@attijari.ma.


Download PDF Format


Footnotes

1   La contribution des filiales africaines aux bénéfices est calculée sur la base des moyennes arithmétiques des taux observés au niveau des trois groupes bancaires marocains en 2008 et 2018 (ATW bank, BCP, BMCE BOA).

2   Notre benchmark est composé de 80 banques internationales cotées. Ces dernières ont été sélectionnées via la plateforme Bloomberg avec une capitalisation boursière comprise entre 5 M$ et 50 M$.

3   Voir l'article paru le 19 février 2019 sur le site https://www.lemonde.fr.

4   Voir l'article paru le 14 septembre 2001 dans L'économiste, édition no 1101 : https://www.leconomiste.com.

5   La rentabilité financière connue sous le ROE est calculée comme suit : bénéfice/fonds propres.

6   La rentabilité boursière annuelle tient compte de la variation du cours de l'action en bourse et du cumul des dividendes perçus tout au long de la période de placement.

7   Voir l'article paru le 11 janvier 2017 sur le site : https://www.lemonde.fr.

8   BMCE Bank of Africa est amenée selon son management à changer de nom pour devenir Bank of Africa (BOA).

9   Le PNB mesure l'activité d'une banque en agrégeant trois postes : la marge d'intermédiation, les commissions et le résultat des activités de marché.

10   La marge globale d'intermédiation est le résultat des banques sur l'activité de prêt. Cette marge tient compte du coût des ressources et des rendements moyens des crédits.

11   Le taux de croissance long terme de 5 % est équivalent à l'évolution normative du PIB majoré d'une faible inflation.

12   Le multiple des bénéfices est calculé comme suit : capitalisation boursière/bénéfices. Notre PER est retraité des valeurs non significatives observées durant certaines périodes et tient compte du poids de la capitalisation des banques.

13   La capitalisation théorique des banques marocaines, n'intégrant pas l'effet internationalisation, est calculée sur la base d'un RNPG 2019 réalisé uniquement au Maroc et d'un PER normatif de 14,3x relatif aux banques locales.

14   Sources : Findex ; Banque mondiale.

15   Sources : Findex ; Banque mondiale.

16   En réponse à la crise financière, le comité de Bâle a présenté en 2010 la réforme « Bâle III ». Cette réforme prévoit un renforcement du niveau et de la qualité des fonds propres ainsi qu'une gestion accrue des risques de liquidité.

17   Le coefficient d'exploitation d'une banque est calculé comme suit : charges d'exploitation/PNB. D'un point de vue stratégique, cet indicateur est souvent utilisé pour évaluer le management.

18   La due diligence est l'audit d'acquisition d'une cible, effectué par l'acquéreur potentiel afin de limiter certains « risques d'acquisition » inhérents à la cible.

19   Le résultat net part du groupe (RNPG) est la quote-part des bénéfices revenant à la banque et ce après déduction des participations minoritaires au niveau de ses filiales.

20   Le bénéfice par actions (BPA) est calculé comme suit : bénéfices revenant aux actionnaires/nombre d'actions.


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+