Banks of Turkey: Vivid Yet Strained

Eray YÜCEL * Département d'économie, Université Bilkent-Ihsan Doramaci, Ankara.Contact : eray@bilkent.edu.tr.


Download PDF Format


Footnotes

1   Suivant la tradition classique, un système financier (en particulier bancaire) qui fonctionne correctement facilite les fonctions (1) d'économies d'échelle en matière de transactions et d'information, (2) d'assurance et (3) de transformation des échéances.

2   Dans les années 1990, la Turquie était dépourvue d'autorités de surveillance compétentes, de cadre réglementaire et d'infrastructure juridique et institutionnelle ; de plus, les règlements prudentiels existants étaient mal appliqués. Les coûts énormes occasionnés par la crise de février 2001 ont mis en lumière l'importance de ces lacunes (Togan et al., 2010).

3   Le Comité de Bâle a été établi à la fin de 1974 par les gouverneurs des banques centrales du « groupe des Dix ». En 1988, le Comité a introduit un système de mesure des capitaux souvent appelé « Accord de Bâle sur les fonds propres (Bâle I) ». À la suite des critiques formulées à l'encontre de Bâle I, le Comité de Bâle a révisé l'Accord sur les capitaux, annoncé Bâle II en juin 2004, et a prévu sa mise en œuvre avant la fin de 2006 dans les pays du G10. Bâle II comporte les grands piliers de (1) l'exigence de fonds propres, de (2) la procédure de surveillance de la gestion des fonds propres et de (3) la discipline de marché.

4   Sauf indication contraire, les parties 3 et 4 s'appuient sur des données allant jusqu'au second trimestre 2019 inclus (fin juin 2019) et dont les sources sont indiquées dans les visuels présentés. Le lecteur intéressé trouvera un ensemble de chiffres clés relatifs aux banques de Turquie en annexe.

5   Le ratio « TRY/devises » tel que nous l'avons mis en œuvre dans cet article mesure la réciproque de la dollarisation ; autrement dit, une diminution du ratio « TRY/devises » indique des préférences marquées pour une substitution monétaire.

6   Traduction en français d'après une traduction en anglais de l'auteur.

7   Les banques touchées par une baisse de leur note étaient : Garanti, Yapi ve Kredi, TEB, QNB Finansbank, ING Bank, la banque participative Kuveyt Turk, Alternatifbank, la banque participative Turkiye Finans, Burgan Bank, ICBC Turkey Bank, BankPozitif Kredi ve Kalkinma Bankas1, Denizbank, Turk Eximbank et Turkiye Kalkinma Bankas1.

8   Une restructuration similaire a été étudiée de manière approfondie au début de 2009 par la Fondation turque de recherche sur la politique économique (TEPAV) en collaboration avec le ministre chargé de la coordination économique, Nazim Ekren, l'Association des banques de Turquie et l'Union turque des chambres et bourses de commerce. Toutefois, le climat actuel a fait que les projections et les propositions politiques ont été laissées à l'abandon. Le cadre de ces efforts est fourni dans TEPAV (2009).


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+