Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Introduction

Jean Boissinot * Conseiller des gouverneurs, Banque de France ; chargé de cours, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; fellow, Institut Louis Bachelier. Contact : Jean.BOISSINOT@banque-france.fr.
Catherine Casamatta * Professeur des Universités, Toulouse School of Economics, Université Toulouse Capitole (TSM-Research). Contact : catherine.casamatta@tsm-education.fr.
Patricia Crifo * Professeure, École Polytechnique ; chercheuse, CREST ; directrice adjointe, Centre Energy4Climate. Contact : patricia.crifo@polytechnique.edu.


Download PDF Format


Footnotes

1   Pour ne prendre qu'un exemple parmi d'autres, la mention du terme « changement climatique » dans la rubrique « marchés financiers » du Financial Times est près de 60 % plus fréquente en 2019-2020 qu'en 2014-2015. La fréquence du terme « changement climatique » dans un article traitant d'une institution financière ou du secteur financier augmente de 85 % sur la même période.

2   Après avoir formellement adopté en mars 2020 un objectif de neutralité carbone d'ici à 2050, les États européens ont adopté des plans de relance dans lesquels la lutte contre le changement climatique est un objectif clairement affiché. L'Union européenne vient d'envoyer un signal fort concernant le marché des obligations vertes avec l'annonce par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, dans son discours du 16 septembre 2020, que l'Europe émettra 225 Md€ d'obligations vertes pour financer sa relance, soit 30 % du budget total déployé pour faire face aux suites de la crise du coronavirus. La France s'est également fixé l'objectif de « devenir la première grande économie décarbonée européenne ». Pour ce faire, 30 Md€, issus de l'enveloppe globale de son plan de relance 2020, seront consacrés à quatre secteurs prioritaires : la rénovation énergétique des bâtiments, les transports, la transition agricole et l'énergie. Ces investissements permettront à la France de se développer en adoptant une croissance durable et juste. La Chine vient pour sa part d'affirmer à la fin de septembre 2020 un objectif de neutralité carbone en 2060 au plus tard.


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+