Financial Investors : Effective Activists in the Face of Climate Risks?

Patricia Charléty * Professeur-chercheur, ESSEC Business School et Thema. Contact : charlety@essec.edu.


The risks linked to global warming are among the first concerns of investors: physical, regulatory, or stranded asset risk, they affect all companies. This first translated into a demand for more transparency on the possible consequences of climate change and the measurement of the carbon footprint. Investors, in particular institutional investors and socially responsible investment funds, are now adopting a more active behavior. By excluding certain company stocks deemed too polluting from portfolios, by engaging in dialogue with companies or by submitting climate resolutions to the agendas of general meetings, they help make companies more responsible. Activism appears to be welcomed by financial markets and does not come at the expense of shareholder value.


Download PDF Format


Footnotes

1   Voir le site de Blackrock : https://www.blackrock.com/fr/intermediaries/larry-fink-ceo-letter.

2   De nouveaux fournisseurs de données sur l'empreinte carbone des entreprises sont apparus plus récemment, comme Trucost (acquise par S&P Global UK en 2016), ou la filiale Sustainalytics de Morningstar (création de Carbon Risk Metrics en 2018).

3   Voir le site de Cambridge University Endowment Fund (CUEF) : https://www.finance.admin.cam.ac.uk/policy-and-procedures/financial-procedures/chapter-12-investments/investment-cambridge-university.

4    Quand on aborde le thème de la sélection de titres, on fait le plus souvent référence à l'exclusion, au désinvestissement ou à la sous-représentation de certains titres ou catégories de titres. La sur-représentation (positive screening), stratégie inverse, est également possible. Cette stratégie, moins utilisée, consiste à sur-représenter les « meilleurs de la classe » ou les entreprises/secteurs les mieux notés globalement selon des critères ESG (voir, par exemple, le rapport 2018 de l'EFAMA sur l'investissement social et responsable, https://www.efama.org/SitePages/Home.aspx). Dans le contexte du réchauffement climatique, la stratégie conduit à sur-représenter les entreprises aux empreintes carbone les plus faibles (en utilisant, par exemple, les notations des agences spécialisées). Nous ne connaissons pas d'analyse portant sur la sélection positive dans le contexte spécifique du réchauffement climatique.

5   De plus, pour la première fois, le fonds peut investir directement (sans acheter de participations) dans des projets éoliens et solaires.

6   Ces résultats sont cohérents avec ceux de Hong et Kacperczyk (2009), la baisse durable du cours impliquant une plus grande rentabilité (prime carbone) par la suite des titres concernés.

7   Voir la partie 3 de ce numéro spécial pour les évolutions de la réglementation et des indicateurs.

8   Ce sont généralement des hedge funds qui se coalisent au sein de wolf packs.

9   Ils notent que la notation ESG s'améliore pour les sociétés initialement moins bien notées, elle se détériore pour les mieux notées comme si l'engagement révélait un problème non perçu auparavant.

10   Parmi les promoteurs figurent La Banque Postale, le Crédit Mutuel AM, les Assurances du Crédit Mutuel, ou encore Meeschaert. En réaction, Total a annoncé des engagements climatiques, mais la résolution a été maintenue et a obtenu 11,8 % des voix. On notera que ISS, acteur majeur dans l'industrie des agences de conseil en vote, avait recommandé de voter contre la résolution.

11   Par exemple, la SEC a autorisé Exxon en 2019 à ne pas mettre à l'ordre du jour une résolution jointe de l'Église d'Angleterre et du Fond de pension de l'État de New York demandant une réduction des émissions de gaz à effet de serre et plus de transparence. En réaction, les deux actionnaires ont recommandé de voter contre les membres du conseil d'administration et proposé une résolution visant à séparer les fonctions de président et de directeur général.

12   Les opposants à ce projet soulignent que certains sujets, comme le réchauffement climatique, prennent du temps à émerger et à être compris et citent des exemples de résolutions adoptées après plusieurs resoumissions aux AG d'Exxon ou de Occidental Petroleum, et qui auraient été bloqués. La proposition est néanmoins soutenue par des groupes d'actionnaires (Corporate Governance Coalition for Investor Value) au motif que les résolutions externes servent « une minorité d'activistes aux intérêts particuliers pour pousser des agendas qui sont déconnectés de l'amélioration de la performance à long terme des entreprises ».

13   Créé en 2001, le FIR est une association regroupant différentes parties prenantes dont des investisseurs, des gestionnaires de fonds et des universitaires et qui a pour objet de développer l'investissement.

14   Voir le rapport The Role of Investors in Supporting Better Corporate ESG Performance, disponible sur le site du Ceres : https://www.ceres.org/.


Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+