Finance et délocalisations

La mondialisation s'est imposée à l'opinion publique française comme la caractéristique principale de la vie économique en ce début du second millénaire. Les gouvernements successifs ont voulu, encouragé ou au moins accepté la libération des échanges qui l'a permise. Les économistes en débattent, les citoyens en discutent. Ils portent sur la mondialisation des jugements qui ne s'accordent pas. Dans leur très grande majorité, peu tentés par le repli derrière des frontières fermées, ils la reconnaissent comme un fait. Ils en perçoivent les risques et les coûts, mais voient aussi ses mérites et les possibilités qu'elle ouvre. Pour les uns, la somme pondérée des avantages et des inconvénients donne un résultat positif. Les autres concluent que le total est négatif ; ils réclament une autre mondialisation.
Tous pourtant se retrouvent pour dénoncer les délocalisations. Cette unanimité est troublante. Elle l'est surtout pour qui s'intéresse à l'économie financière. Les délocalisations sont associées le plus souvent à la financiarisation, et en détériorent l'image déjà mauvaise. Elles s'étendent depuis quelques années aux métiers de la finance eux-mêmes. Le besoin d'explorer les liens entre délocalisations et finance s'impose donc naturellement. Pour y répondre, ce numéro rassemble, comme la REF le fait depuis vingt ans, les analyses d'universitaires et de praticiens.
Replacées dans la perspective de la concurrence à laquelle se livrent les entreprises pour améliorer leur compétitivité, et les territoires pour attirer activités et richesse, les délocalisations ne sont pas vraiment une nouveauté. Ce qui est nouveau en revanche, c'est que l'industrie financière elle-même s'est engagée dans la voie des délocalisations.
Ce numéro de la Revue d'économie financière conduit à au moins une conclusion claire : si les délocalisations sont dans l'industrie financière un développement récent, il est durable. La REF aussi, heureusement. Elle aura donc l'occasion de revenir sur le sujet.

REF 90 Finance et délocalisations

publication : April 2007 296 pages

Editorial accès libre

Délocalisations : constat et déterminants

De la délocalisation à la relocalisation : une évolution fatale ? accès libre

Localisation industrielle et structure du capital international accès libre

Délocalisations et pressions des marchés financiers accès libre

L'Europe et la concurrence fiscale accès libre

L'impact des technologies : pour le meilleur ou pour le pire ? accès libre

Industrie financière et localisations

Géographie de l'industrie financière aux États-Unis accès libre

Les places financières : désintégration, suburbanisation et spécialisation accès libre

drapeau français uk flag

No summary is available for this article.

Classification JEL : G10 G20 R12


Gunther Capelle-Blancard Yamina Tadjeddine

PDF Format Read

Délocalisations et externalisations gagnent la finance européenne accès libre

Les délocalisations dans l'industrie financière : un phénomène encore à son début accès libre

Les capitales financières : la place de Francfort et ses perspectives accès libre

Le pôle de compétitivité Finance Innovation : à la conquête de nouveaux « talents » accès libre

Le modèle des banques européennes entre le local et le global accès libre

Axa ou les bénéfices de la diversification géographique accès libre

Aspects spécifiques

La réglementation des activités bancaires transfrontalières : la politique de la Nouvelle-Zélande en matière d'externalisation dans les banques accès libre

Externalisation et surveillance accès libre

Aides d'État et délocalisation d'entreprises dans l'Union européenne élargie accès libre

Les défis indiens et l'avenir de la sous-traitance internationale des services accès libre

Share email Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+