Changement climatique : naissance de la finance carbone

Christian de Perthuis Chaire Économie du Climat, université Paris-Dauphine, Responsable de la veille stratégique du groupe Caisse des dépôts


La gratuité des émissions de gaz à effet de serre reproduit aujourd'hui, à l'échelle planétaire, une telle « tragédie des biens communs ». Nos émissions de carbone et des autres gaz à effet de serre n'ayant pas (encore) de prix, leur multiplication provoque une menace sur la stabilité du climat. Comment contrer cette économie de prédation ? Il n'est évidemment ni envisageable, ni souhaitable de diviser l'atmosphère en parcelles clôturées et privatisées. Il faut donc trouver une autre méthode pour rendre payantes les émissions qui étaient gratuites et rémunérer ainsi ceux qui parviennent à les éviter. C'est ce vers quoi nous conduit l'émergence de la finance carbone. Avec le lancement en janvier du système européen d'échange de permis et l'entrée en vigueur du protocole de Kyoto le 16 février , l'année 2005 doit être considérée comme celle de la véritable naissance de la finance carbone.
Tout d'abord, cet article éclaire le contexte de sa naissance par un rapide retour sur les conditions de sa conception et les difficultés de sa gestation. Ensuite, il aborde les différentes perspectives de l'après 2012.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+