Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Protestantisme et essor bancaire

Jean-Jacques Perquel Agent de change ; président, Académie de comptabilité.


Au XIème siècle, la banque protestante atteint son apogée. Elle assure un grand nombre de services financiers en gardant des règles morales très strictes. Mais elle est peu à peu concurrencée par des entreprises d'autres confessions, et à la fin du siècle par des sociétés souvent d'origine protestante, mais que leur croissance rapide oblige à devenir totalement non confessionnelles. La fin du XXème siècle prend une allure un peu différente. Des prédicants comme Abraham Vereide aux États Unis, Edmond Michelet en France lancent des centres de recherche pour réveiller la conscience des dirigeants chrétiens (et en particulier des financiers)
pour qu'ils intègrent dans leurs activités la parole de Dieu.
Tout d'abord, cet article présente les positions des deux principaux fondateurs, Luther et Calvin, afin de faire comprendre les relations du protestantisme avec la banque. Ensuite, sont analysés la montée de la banque protestante en France et sa remise en cause face au développement de nouvelles techniques.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+