Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Aide au développement et réduction de la pauvreté

Pierre Jacquet ** Président, Global Development Network ; professeur, École des Ponts-ParisTech ; membre, Cercle des économistes. Contact : pjacquet92@gmail.com.


Pierre Jacquet rappelle qu'historiquement, les politiques d'aide publique au développement (APD) ont toujours oscillé entre deux objectifs : la redistribution internationale et la promotion de la croissance. Alors que l'accent mis par les OMD sur la lutte contre la pauvreté traduit un retour vers une approche plus redistributive, l'auteur considère que cet objectif requiert une vision plus large, dans laquelle l'aide agit moins comme un simple apport de ressources que comme un catalyseur, pour la promotion d'une croissance pro-pauvres. Dans ce rôle de atalyseur, l'APD doit viser plusieurs objectifs : mobiliser l'épargne interne ; réduire les multiples obstacles à l'investissement privé en agissant notamment sur la production des services essentiels non fournis par le marché ; favoriser la production de biens publics mondiaux. La diversité de ces objectifs requiert la mise en œuvre de toute la gamme des instruments juridiques et de financements. L'APD doit enfin être refondée au regard des enjeux Nord-Sud de la ondialisation : la réduction de la pauvreté n'est pas seulement un enjeu éthique, c'est un défi géostratégique majeur, qui justifie un nouveau partenariat entre pays riches et pays pauvres et de nouvelles formes de ressources pérennes.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+