Finance et réduction de la pauvreté dans le monde

Xavier Musca


Xavier Musca rappelle que le défi que représentent, pour les économistes et les financiers, la persistance du sous-développement et la mauvaise répartition de l'épargne mondiale. Après une « décennie de désenchantement », les politiques d'aide au développement connaissent un regain de crédit, intégrant désormais les enjeux sociaux du développement et une conception élargie de la lutte contre la pauvreté. Les flux d'aide publique projetés par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) devraient sensiblement augmenter, quantitativement et qualitativement, mais ils restent soumis aux contraintes budgétaires annuelles et resteront insuffisants pour atteindre les OMD. Les outils de la finance, qui restent relativement frustres dans leur application au développement et à la lutte contre la pauvreté, doivent donc être mieux mobilisés pour dégager de nouvelles marges de manœuvre. L'auteur appelle à un devoir d'innovation et inventorie un certain nombre de pistes.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+