Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

L'économie du don

François d’Ormesson


François d'Ormesson présente l'évolution récente de l'acte philanthropique du don, qui s'est élargi des donateurs individuels aux grandes entreprises, au monde des PMI-PME et plus récemment à celui des fonds financiers. Cette ouverture aux donateurs du monde professionnel modifie l'objet du don, désormais plus facilement orienté vers les causes d'intérêt général dans le champ de l'économie. Dans leur souci d'implication sociétale, les nouveaux philanthropes côtoient les fonds socialement responsables et le mécénat d'entreprise, et utilisent nombre de leurs outils : principes de bonne gestion, de risque, de « retour sur don ». Aux États-Unis, les venture philanthropists font émerger une nouvelle économie, où le don est considéré comme un investissement, dont l'efficacité doit pouvoir être mesurée comme dans une entreprise. Le mouvement est cependant plus lent dans les pays de culture latine et notamment en France, malgré les avancées récentes et notamment la création d'un statut juridique et fiscal très favorable du mécénat, mais un certain nombre de mesures sont envisageables pour parvenir à cette professionnalisation du don en France.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+