Le flash crash du 6 mai 2010 : l'innovation contre la stabilité ?

Marc-Antoine Lacroix Directeur, Promontory.
Emmanuelle Mayet-Delord


Marc-Antoine Lacroix et Emmanuelle Mayet-Delord reviennent sur le récent flash crash boursier du 6 mai 2010 sur le marché américain des actions, qui a vu le Dow Jones chuter de prèsde 10 % en quelques minutes, avant de remonter tout aussi brutalement. Alors que concurrence

Marc-Antoine Lacroix et Emmanuelle Mayet-Delord reviennent sur le récent flash crash boursier du 6 mai 2010 sur le marché américain des actions, qui a vu le Dow Jones chuter de prèsde 10 % en quelques minutes, avant de remonter tout aussi brutalement. Alors que concurrence et innovation ont profondément modifié les marchés financiers américains depuis trente ans, la difficulté à expliquer cet épisode renforce la crise de confiance des investisseurs américains vis-à-vis du National Market System (NMS). Des faiblesses sont apparues, telles l'absence d'harmonisation des mécanismes de gestion du stress, l'asymétrie des droits et des devoirs des nouveaux fournisseurs de liquidité, et une réflexion plus générale est à mener sur l'efficacité et l'intégrité des nouveaux marchés, qui devrait concerner notamment les coûts de transaction et l'apport réel de liquidité (rôle des investisseurs à haute fréquence), la formation des prix (rôle des dark pools), l'accès aux données de marché et la sécurité.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+