Mettre la finance au service de l'économie réelle

Christian de Boissieu * Professeur émérite, Paris 1 (Panthéon Sorbonne). Contact : deboissieu.christian@gmail.com.


Christian de Boissieu passe en revue les indicateurs possibles du découplage de la finance de l’économie réelle, souvent difficiles à interpréter. L’innovation financière est par exemple à double face, améliorant l’efficience des

Christian de Boissieu passe en revue les indicateurs possibles du découplage de la finance de l'économie réelle, souvent difficiles à interpréter. L'innovation financière est par exemple à double face, améliorant l'efficience des systèmes financiers, mais, difficile à contrôler, contribuant argement à la déconnexion entre le réel et la finance. Les réformes engagées devraient viser à contenir ses débordements, en veillant à éviter la surrégulation. Elles concerneront en particulier les marchés de gré à gré de produits dérivés, dont l'explosion de l'activité est emblématique de cette déconnexion. Un enjeu important concernera la régulation des CDS (credit default swaps). Les nouvelles règles prudentielles de Bâle III et de Solvabilité II auront aussi de fortes incidences potentielles sur l'économie réelle. La finance devra par ailleurs être sollicitée pour orienter l'épargne vers les investissements à long terme. Enfin, tout ne doit pas être demandé à la régulation ; le chantier de la rénovation de la gouvernance des entreprises est à peine ouvert, alors que, dans la crise, la responsabilité juridique et éthiquedes individus et des entreprises est aussi en cause.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+