Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Bilan des fraudes financières aux États-Unis en 2012

Loïc Goacolou Attaché financier, Service économique de New York, Direction générale du Trésor.
Conseillère financière, Service économique de New York, Direction générale du Trésor.

Marianne Thiéry
Ian Cochran CDC Climat Recherche. Contact : ian.cochran@cdcclimat.com


Loïc Goacolou et Marianne Thiéry dressent un bilan des principales fraudes financières aux États-Unis en 2012. L’année aura d’abord été marquée par de multiples affaires, qu’il s’agisse de fraudes remontant à la crise (liées

Loïc Goacolou et Marianne Thiéry dressent un bilan des principales fraudes financières aux États-Unis en 2012. L'année aura d'abord été marquée par de multiples affaires, qu'il s'agisse de fraudes remontant à la crise (liées notamment aux expulsions illégales et aux multiples défauts de commercialisation des titrisations), des abus de marché, ou encore de l'affaire de la manipulation du Libor, où les banques étrangères ont été sévèrement sanctionnées. La nouvelle agence de protection des consommateurs créée par le Dodd-Frank Act a commencé ses travaux et devrait permettre d'améliorer la prévention et la sanction des fraudes. Les fraudes liées au blanchiment et aux transactions illicites ont aussi fait l'objet de sanctions dissuasives. Face à ce lourd bilan, il est difficile de distinguer ce qui relève de la poursuite de comportements frauduleux dans la sphère financière et ce qui relève d'un contrôle accru des autorités américaines. En toute hypothèse, le niveau atteint par les amendes (près de 54 Md$ en 2012), s'il devait perdurer, en pesant lourdement sur les résultats des fraudeurs, devrait constituer une puissante incitation à assainir leurs pratiques.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+