Comment la finance participative peut-elle contribuer au financement des TPE/PME ?

Nicolas Lesur Fondateur et directeur général, Unilend ; président, Financement Participatif France. Contact : nicolas.lesur@unilend.fr


Nicolas Lesur présente les conditions dans lesquelles le crowdfunding peut contribuer au financement des TPE-PME par prêts recevant intérêt, à partir de l’expérience d’Unilend, premier site en France à expérimenter cette nouvelle forme de

Nicolas Lesur présente les conditions dans lesquelles le crowdfunding peut contribuer au financement des TPE-PME par prêts recevant intérêt, à partir de l'expérience d'Unilend, premier site en France à expérimenter cette nouvelle forme de financement. La mise en relation directe des épargnantsprêteurs et des entreprises sans l'intervention d'une banque pose en premier lieu la question de la protection des épargnants. Elle nécessite en particulier que soit assurée la transparence de l'information sur l'entreprise et son projet, sur la nature des risques, sur les modalités de versement et de remboursement, dans laquelle l'intermédiaire en financement et l'établissement de paiement jouent un rôle important. L'épargnant doit aussi être informé de la nature des risques encourus et de l'intérêt de les diversifier. Dans le cas d'Unilend, qui a commencé son activité en novembre 2013 et permis à une vingtaine d'entreprises d'emprunter plus de 2 M€ auprès de plus de 1 400 prêteurs, les financements constituent une ligne de trésorerie, remboursable mensuellement, d'une durée comprise entre vingt-quatre mois et soixante mois. Après une première sélection, le projet d'entreprise est noté par un comité des risques et mis en ligne. Le taux d'intérêt des prêts est fixé par un système d'enchères pendant lequel l'entreprise retient les offres les plus favorables, qui font ensuite l'objet d'un contrat individuel. Au total, avec le crowdfunding, on est en présence d'une nouvelle source de financement pour les entreprises et un nouveau mode de placement pour les particuliers très séduisant, mais qui doit faire ses preuves, les nouveaux intermédiaires devant créer les conditions de l'indispensable confiance des épargnants.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+