Régulation financière : l'essentiel reste à faire

Gaël Giraud Directeur de recherches au CNRS, Centre d’économie de la Sorbonne ; membre du Conseil scientifique, LabEx REFI (Régulation financière) ; directeur de la chaire « Énergie et prospérité ».


Gaël Giraud dresse un bilan des actions entreprises en matière de régulation financière depuis le début de la crise. Il s’en dégage une image contrastée. Les réformes entamées (encadrement des produits dérivés, séparation

Gaël Giraud dresse un bilan des actions entreprises en matière de régulation financière depuis le début de la crise. Il s'en dégage une image contrastée. Les réformes entamées (encadrement des produits dérivés, séparation bancaire, normes prudentielles) sont restées au milieu du gué car elles ne reposaient pas sur les bons diagnostics : le caractère fondamentalement inefficient des marchés, la recherche de rendements irréalistes, la nature procyclique des exigences en capital bancaire. Il en résulte une situation toujours dangereuse pour la stabilité financière : développement de la finance de l'ombre, poursuite de l'endettement, valorisations comptables détachées de la réalité économique. Le chemin est encore long vers un environnement financier stable et sûr.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+