Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

La demande d'assurance vie en France

Florence Legros


Pour déterminer les facteurs influençant la demande d'assurance-vie en France, cet article emprunte une approche en termes de portefeuille, où les ménages arbitrent entre plusieurs placements possibles en fonction de leurs rendements et risques respectifs. Ainsi, selon le modèle élaboré, les primes nettes d'assurance-vie, y compris la capitalisation, dépendent du patrimoine initial de l'agent considéré (avec un signe positif), de l'avantage fiscal attaché à cette détention (avec un signe positif), du taux de chargement (avec un signe négatif), du rendement et du risque d'un placement sous forme d'assurance-vie (avec respectivement un signe positif et négatif), ainsi que du rendement et du risque des placements alternatifs (avec un signe respectivement négatif et positif). Ce modèle est testé sur données agrégées : le taux de chargement apparaît peu significatif et le rendement propre de l'assurance-vie ne semble pas affecter les décisions de placement des ménages. En revanche, la richesse des ménages exerce un effet positif alors que l'inflation exerce un signe négatif. Le principal résultat semble être le rôle majeur des avantages fiscaux dont bénéficient l'assurance-vie et les produits de capitalisation.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+