Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

La crise de l'assurance aux Etats Unis

Irving Leveson


Selon cet article, le secteur américain de l'assurance traverse une mauvaise passe, marquée par une augmentation des coûts et une augmentation de la valeur des sinistres, en raison notamment du rôle croissant du système judiciaire américain. Ce dernier contribue à gonfler le nombre de litiges et à des règlements de sinistres qui n'ont plus rien à voir avec des valeurs économiques. Cette omnipotence du juge - et des avocats - dans le règlement des sinistres a de nombreux effets pervers. L'article se borne à en indiquer trois. Tout d'abord, un certain nombre de risques ne sont désormais plus couverts pour la bonne raison que l'assureur n'accepte plus de prendre des risques illimités. Ensuite, nombreux sont ceux qui sont découragés de prendre des risques car ils ne peuvent plus en transférer le coût éventuel. Enfin, l'augmentation du coût des sinistres est répercutée sur les assurés et les sociétés. De nombreux facteurs contribuent à cette crise que l'on pourrait qualifier de « crise de responsabilité ». L'article rappelle les stratégies de gestion des risques suivies par les entreprises, qui partent de l'identification des risques, leur rétention, leur transfert, leur mutualisation, leur acceptation. Il répond ensuite à la question de l'existence de cycles et défend l'idée d'un cycle dans le domaine de l'assurance, que l'on peut mesurer par l'évolution du rapport primes/PIB, qui fluctue autour d'un trend croissant. Il termine donc en s'interrogeant sur la sortie de cette phase basse du cycle.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+