Fusions-acquisitions – Unions monétaires africaines – Crises immobilières et crises financières

Loin des lieux communs et des opérations spectaculaires, à qui profitent les fusions-acquisitions à court terme ? et à long terme ? C’est à ces questions notamment que les quatre premiers articles répondent. L’évolution des acteurs financiers et bancaires suite à la crise de 2008 y est analysée : l’intervention des États pour sauver les banques et les réformes réglementaires ont modifié radicalement le secteur bancaire, et les fusions-acquisitions sont devenues rares. Mais une troisième grande vague de fusions-acquisitions se préparerait.

Les deux unions monétaires d’Afrique francophone – l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA) et l’Union monétaire d’Afrique centrale (UMAC) – viennent de fêter leurs cinquante ans, et la REF souhaite marquer cet événement en lui consacrant trois articles. Si de nombreuses avancées sont constatées, les réalisations ne se sont pas montrées à la hauteur des espérances, et des progrès sont attendus pour promouvoir une croissance équilibrée et l’élévation du niveau de vie.

La troisième partie du numéro est l’oeuvre d’historiens de l’économie. Elle traite des liens entre crises immobilières et financières, analysés et illustrés en France à deux époques différentes et en Espagne.

À la suite de ces trois grands thèmes, un article souligne l’importance du remboursement des dettes pour expliquer le comportement des ménages, un autre propose une réforme fiscale pour la France, enfin le dernier article s’intéresse au trading à haute fréquence.

REF 110 Fusions-acquisitions – Unions monétaires africaines – Crises immobilières et crises financières

publication : juin 2013 310 pages

Introduction accès libre

drapeau français uk flag

Sous les effets cumulés de l’effondrement des marchés financiers et de la crise économique, la deuxième grande vague mondiale de fusions-acquisitions (F&A) des trente dernières années démarrée en 2004 s’est brutalement arrêtée en 2008. Avec l’amélioration progressive du climat des affaires et du secteur financier, on assiste depuis quelques mois aux États-Unis à la réapparition d’opérations d’envergure qui avaient pratiquement disparu du paysage financier. La presse financière […]

Xavier Mahieux

Format PDF Lire l'article

Les fusions-acquisitions

Fusions-acquisitions et efficience allocationnelle accès libre

drapeau français uk flag

Les fusions et acquisitions (F&A) sont des décisions publiquement observables qui mobilisent d’importantes ressources des entreprises acquéreuses, elles font donc l’objet d’une attention soutenue de la part de la communauté académique. Les F&A permettent-elles une réallocation efficiente des ressources dans l’économie ? Y a-t-il création nette de valeur ou simple transfert d’un agent vers l’autre ? Il existe aujourd’hui un consensus assez large sur l’impact positif des décisions de F&A à court terme sur la valeur actionnariale, au moins pour les actionnaires des entreprises acquises. Lorsqu’on prend en compte une vision élargie de l’efficience allocationnelle, les résultats sont moins tranchés. En ce qui concerne le facteur travail, cela dépend de l’environnement réglementaire. Pour les consommateurs, les F&A seraient neutres voire génératrices de valeur. Et enfin, les F&A semblent stimuler une innovation mieux ciblée.

Classification JEL : G14 G34 K21


Éric de Bodt Jean-Gabriel Cousin Gaël Imad’Eddine

Format PDF Lire l'article

Vingt-cinq ans de fusions-acquisitions bancaires en Europe accès libre

drapeau français uk flag

Au cours des vingt-cinq dernières années, l’Europe bancaire a connu de profondes mutations en raison notamment d’une vague sans précédent d’opérations de fusions et acquisitions, à l’instar de ce qui a été observé au niveau mondial. Cet article analyse les causes et les conséquences des nombreuses transactions réalisées de 1990 à 2008. Depuis, sous l’effet de la crise financière, le nombre de F&A bancaires a fortement diminué en Europe tout comme les montants en jeu. Pour les prochaines années, les opérations devraient rester de taille modeste et concerner des cessions d’actifs jugés désormais non stratégiques.

Classification JEL : G21 G34


Georges Pujals

Format PDF Lire l'article

Les fusions-acquisitions dans le secteur bancaire européen après la crise accès libre

drapeau français uk flag

Les dirigeants des banques européennes commencent à examiner de près les possibilités de fusion-acquisition. Le désendettement, la pression des régulateurs en faveur des réformes et la nécessité pour les banques de mener leurs activités de façon plus rentable ont pour conséquence que de nombreux actifs du secteur financier seront vendus dans les années à venir. Jusqu’à la mi-2013, les ventes d’actifs du secteur financier ont progressé lentement. Toutefois, plusieurs facteurs aideront à stimuler l’activité de fusion-acquisition d’actifs du secteur bancaire européen pendant un certain temps.Cet article vise à présenter une vue multidimensionnelle des fusions-acquisitions dans le secteur bancaire européen. Il présente le contexte historique et examine les facteurs expliquant la cession des actifs bancaires européens sur le marché. Il s’ensuit une analyse thématique de la création de valeur due aux fusions-acquisitions et un examen des acquéreurs attendus lors de la prochaine vague de fusions-acquisitions.

Classification JEL : G21 G34


Patrick Beitel Joao Castello Branco Pedro Carvalho Ramandeep Chawla

Format PDF Lire l'article

Les tendances en matière de fusions-acquisitions dans le secteur bancaire global pour les prochaines années accès libre

drapeau français uk flag

Cet article retrace dans un premier temps les principales tendances observées en matière de fusions-acquisitions dans le secteur européen des services financiers depuis la crise de 2007 et en tire les enseignements pour les années à venir concernant les banques européennes. Une analyse des principaux éléments qui pourraient avoir un impact sur l’activité fusions-acquisitions au cours des prochaines années dans le secteur bancaire mondial est ensuite proposée, ainsi qu’une revue des zones géographiques et pays concernés dès aujourd’hui par ces facteurs.

Classification JEL : G21 G34


Hervé Demoy

Format PDF Lire l'article

50 ans d’unions monétaires africaines

Les perspectives des unions monétaires africaines accès libre

drapeau français uk flag

L’UMAC et l’UMOA, les plus anciennes unions monétaires de l’histoire économique, ont connu de profondes mutations au cours de ces cinquante dernières années. Ces mutations ont permis de renforcer le cadre institutionnel des unions monétaires et ont contribué à une plus forte intégration régionale en donnant naissance à des unions économiques, à partir de 1994. Beaucoup cependant reste encore à faire dans les deux unions monétaires pour tirer pleinement bénéfice de ce processus d’intégration régionale, en particulier pour renforcer l’efficacité de la politique monétaire, approfondir l’intégration financière et répondre aux défis qu’engendreront ces évolutions. Des voies de progrès peuvent d’ores et déjà être identifiées en faveur d’une politique monétaire plus active, d’un renforcement de la surveillance mutuelle des politiques budgétaires et des déséquilibres macroéconomiques et de mécanismes de gestion des crises.

Classification JEL : E58 E63 F33 F36 O11 O55


Bruno Cabrillac Emmanuel Rocher

Format PDF Lire l'article

La BEAC en quête de son autonomie accès libre

drapeau français uk flag

Depuis le début des années 1990, la BEAC a entrepris un ensemble de réformes importantes. L’objectif de cet article est d’identifier et de lire ces réformes à la lumière de la littérature théorique et empirique portant sur l’autonomie des banques centrales. Après avoir mis en évidence les mutations récentes de la zone franc qui conditionne par ailleurs le fonctionnement de la BEAC, nous constatons, en second lieu, des évolutions concourant à l’autonomie de la BEAC aussi bien sur le plan institutionnel que sur celui de la politique monétaire. En troisième lieu, nous suggérons une amélioration de la gouvernance de la banque par une meilleure gestion interne et un accroissement de la transparence, ainsi qu’une amélioration de la gouvernance dans l’union par un renforcement du processus d’intégration régionale à travers un assainissement du climat des affaires et une meilleure articulation entre la politique monétaire et les politiques budgétaires nationales, préalable à la mise en place d’une zone monétaire optimale.

Classification JEL : E52 E58 E63 F33 F36 O55


Désiré Avom Amadou Bobbo

Format PDF Lire l'article

Cinquante ans d’Union monétaire ouest africaine : qu’avons-nous appris ? accès libre

drapeau français uk flag

Cinquante ans après la création de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA), il convient d’évaluer l’efficacité de la politique monétaire commune, dont la mise en œuvre est du ressort de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) en charge de la gestion du franc CFA.À l’examen, il apparaît que l’objectif de croissance économique et, plus généralement, la capacité des politiques économiques à être contracycliques ont été sacrifiés sur l’autel de la lutte contre une inflation d’autant plus difficile à combattre qu’elle n’est pas essentiellement d’origine monétaire dans la zone UMOA. Au final, et eu égard aux multiples défis de la zone en matière de développement économique, il serait utile d’infléchir le pilotage de la monnaie au sein de la zone franc dans le sens d’un régime de changes CFA/euro plus flexible et d’une solidarité budgétaire accrue.

Classification JEL : E52 E58 E63 F36 O11 O55


Kako Nubukpo

Format PDF Lire l'article

Crises immobilières et crises financières

Avant-propos accès libre

drapeau français uk flag

La crise récente des subprimes a rappelé l’importance des liens existant entre les crises immobilières et les crises bancaires. Bien qu’il soit tentant depuis la faillite du Crédit mobilier (1867), liée à l’échec des projets immobiliers des frères Pereire à Marseille, de souligner le rôle du secteur immobilier dans le déclenchement des crises bancaires, on ne saurait négliger le rôle des stratégies bancaires dans l’apparition des crises immobilières, puis dans leur gestion. Ce […]

Michel Boutillier Michel Lescure

Format PDF Lire l'article

Système financier et crises immobilières : l’exemple de la France à la fin du xixe siècle accès libre

drapeau français uk flag

L’article étudie le rôle du système financier dans la plus grande crise immobilière que la France a connu à l’époque contemporaine avant celles des années 1990 et de 2007-13. Il montre tout d’abord le rôle clé des facteurs financiers (notamment des innovations financières et des bas taux d’intérêt) dans le boom immobilier de 1876-1882. Il explique ensuite l’absence de crise bancaire pendant la grave crise immobilière qui s’ensuivit, de 1882 à 1888, par le rôle nouveau du marché financier et du Crédit foncier de France (CFF) qui a permis aux banques de limiter leurs engagements dans le secteur et de se refinancer. Il montre enfin que si le CFF a permis d’éviter une effondrement du marché immobilier et une grave crise bancaire, sa gestion de la crise au profit du seul créancier hypothécaire, associée au retrait des banques de ce secteur, a entraîné jusqu’à la fin des années 1900 une longue stagnation du marché immobilier et freiné sa reconversion vers le logement populaire.

Classification JEL : G01 G21 N13 R30


Michel Lescure

Format PDF Lire l'article

La financiarisation du marché immobilier français : de la crise des années 1990 à la crise des subprimes de 2008 accès libre

drapeau français uk flag

Le terme « financiarisation » de l’immobilier évoque principalement la transposition au secteur immobilier du phénomène de la mondialisation des capitaux et des investisseurs ainsi que le développement de nouvelles approches financières dans la gestion des actifs. Le marché immobilier, par essence local et physique, devient, notamment pour les immeubles de bureaux et de commerces primes, un marché globalisé et mondial, pour […]

Ingrid Nappi-Choulet

Format PDF Lire l'article

Banques, caisses d’épargne, immobilier et politiques publiques Une lecture historienne de la crise financière espagnole : l’Espagne toujours diferente ? accès libre

drapeau français uk flag

La crise actuelle du système financier espagnol trouve son origine principale dans une crise immobilière, provoquée par l’éclatement, à partir de 2007, d’une bulle spéculative fondée sur des anticipations hasardeuses d’un double marché, national et extérieur. La frénésie constructive avait été appuyée par un engagement croissant des institutions de crédit et surtout des caisses d’épargne, dominantes dans la collecte de l’épargne populaire et les prêts à l’accession à la propriété. De gestion souvent approximative, manquant de fonds propres, elles ont été très sensibles aux intérêts privés et aux pressions des politiques. La crise immobilière provoque un gonflement d’actifs surévalués et non immédiatement réalisables. La solution retenue par le politique, la « bancarisation » des caisses d’épargne, évite les faillites, mais transfère les effets de la crise aux nouvelles entités, comme Bankia. Effondrement de l’immobilier et crise financière ont élargi la crise dans trois directions : les finances publiques, l’économie espagnole, la société. Le politique apparaît à la fois impuissant et incapable de penser en termes nouveaux les bases de la croissance du pays.

Classification JEL : G01 G21 G30 N14 R30


Gérard Chastagnaret

Format PDF Lire l'article

Articles divers

Une nouvelle vision des comportements des ménages accès libre

drapeau français uk flag

Malgré le très large éventail de motivations d’épargne des ménages qui ont été tour à tour évoquées au cours d’une période de plus de deux siècles, l’une a été constamment oubliée : le remboursement des dettes. L’explication d’un tel oubli est simple : il n’existe pratiquement nulle part d’informations sur le montant de ces remboursements. Une lacune de nos connaissances particulièrement sérieuse à un moment où le passif des ménages a pris une telle ampleur dans un de nombreux pays avancés. Les statistiques financières disponibles permettent tout de même de calculer des estimations de ces remboursements pour la période 2004-2011, pour la zone euro et cinq pays membres. En France, ces remboursements pourraient constituer près des deux cinquièmes de l’épargne courante des ménages telle qu’elle apparaît dans les comptes nationaux. Cette part varie sans doute fortement d’un pays à l’autre et pourrait exercer une influence significative sur les niveaux mêmes des taux d’épargne, un facteur jamais pris en compte dans les comparaisons internationales.

Classification JEL : C80 D10 R20


André Babeau Françoise Charpin

Format PDF Lire l'article

Quelle politique de finances publiques en France pour 2014-2018 ? accès libre

drapeau français uk flag

La France est affaiblie. Pour retrouver sa place dans la zone euro, elle doit simultanément réduire son déficit public et restaurer sa compétitivité afin de favoriser l’essor d’une économie dynamique à moyen terme. Comment concilier ces contraires en termes de finances publiques ? Quelle réforme de la fiscalité proposer pour atteindre simultanément ces deux objectifs ? Cet article propose une réforme fiscale qui permettrait à la France de s’adapter à la troisième révolution industrielle tout en éliminant son déficit.

Classification JEL : E62 H30 H60


Christian Saint-Étienne

Format PDF Lire l'article

Trading à haute fréquence : empreinte de marché et enjeux de régulation accès libre

drapeau français uk flag

Le trading à haute fréquence (THF) désigne les stratégies d’investissement exécutées par des algorithmes combinant l’extraction et l’analyse de l’information de marché et l’actualisation des positions d’achat et de vente à une fréquence toujours croissante, aujourd’hui inférieure à la milliseconde. Les résultats empiriques soulignent son effet positif sur l’efficience des prix et la liquidité des marchés, même si la significativité économique de son apport reste à préciser. Le THF interpelle le régulateur dans la mesure où il exerce des externalités sur les autres participants de marché et peut contribuer à exacerber des perturbations de marché. La maîtrise de ses effets suppose une mise à jour des instruments de supervision et de la doctrine de régulation. Pour garantir la stabilité, l’intégrité et l’équité des marchés financiers, les régulateurs doivent adopter une approche globale incluant non seulement les traders haute fréquence, mais aussi leurs contreparties potentielles ainsi que les plateformes de négociation.

Classification JEL : G10 G23 G28


Luc Goupil

Format PDF Lire l'article
Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+