Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

La réduction de la dette des pays en voie de développement

Patrick Artus * Conseiller économique, Natixis. Contact : patrick.artus-ext@natixis.com.
Michèle Debonneuil
Jérôme Bourdieu


La récession, la hausse des taux d'intérêt et la fuite des capitaux ont provoqué une profonde crise financière dans les pays en voie de développement. Les différentes stratégies adoptées aboutissent à une réduction de la dette, y compris bancaire. Les différents accords déjà signés et le plan Brady posent d'importants problèmes de nature économique : ils portent sur la volonté des banques d'accepter ou non les propositions faites, sur le choix de la valeur de rachat de la dette et son lien avec le prix du marché secondaire, sur le risque de fuite des capitaux, sur le partage des gains ou pertes entre prêteurs, emprunteurs et organismes internationaux. Pour apporter un éclairage sur toutes ces questions, l'article utilise diverses versions d'un modèle simple des relations emprunteurs-prêteurs et de leurs intérêts, communs, ou divergents. Il examine successivement le modèle de base de renégociation qui reprend les éléments de la modélisation traditionnelle de la dette, les conditions dans lesquelles des prêts nouveaux peuvent être favorables, les problèmes posés par l'échange ou le rachat de la dette, el lien entre capacité d'endettement et fuite des capitaux et, enfin, l'amélioration possible de la nature des contrats d'endettement.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+