Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Le déséquilibre épargne-investissement : les perspectives

Patrick Artus * Conseiller économique, Natixis. Contact : patrick.artus@natixis.com.
Anton Brender Économiste, Candriam ; professeur associé honoraire, université Paris-Dauphine (Paris IX).Contact : anton.brender@candriam.com.


La période récente a manifesté tous les signes d’un fort déséquilibre entre l’épargne et l’investissement au niveau mondial. L’article décrit à quel point cette situation est intolérable puis dresse le bilan des besoins

La période récente a manifesté tous les signes d'un fort déséquilibre entre l'épargne et l'investissement au niveau mondial. L'article décrit à quel point cette situation est intolérable puis dresse le bilan des besoins d'épargne au début des années 90. Il se demande ensuite si la remontée des taux d'épargne constatées depuis quelques mois est durable et s'il est possible de réconcilier la demande et l'offre d'épargne. Il se projette enfin dans un horizon de plus long terme et se demande quelles transformations structurelles pourraient permettre d'améliorer les conditions de ce financement et d'augmentation de l'épargne mise à la disposition de la croissance mondiale.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+