Conjoncture étrangère A Londres, à New York et à Francfort

Christopher Johnson Conseiller au Royaume Uni, Association pour l’Union monétaire européenne
Scott E. Pardee Conseiller principal, Yamaichi International Inc.
Hans Helmut Kotz


À Londres : une économie très politique : cet article décrit les symptômes d'une économie britannique qui est la plus affectée des économies industrielles par la récession actuelle. Il décrit le niveau trop élevé des taux d'intérêt et le relâchement de la politique budgétaire dans un contexte d'élections qui approchent.

À New York : l'économie convalescente : le milieu de l'année 1991 marque les premiers signes de reprise à l'approche de l'élection présidentielle. Cette note énumère donc les points positifs mais pointe les faiblesses encore existantes (chômage en particulier). Elle énonce également les deux scénarios pour 1992 selon l'intensité de la reprise de la croissance.

À Francfort : quoi de neuf à la Buba ? : cette note présente la conjoncture allemande en soulignant les différences entre la partie occidentale dynamique et la partie orientale bousculée par l'adoption du deutsche mark. Elle décrit des conditions propices à une hausse des taux de la Bundesbank.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+