Les causes du haut niveau d'endettement des entreprises Allemandes

Dr Peter Bofinger


La part des capitaux propres dans les entreprises allemandes a fortement baissé et est nettement inférieure aux niveaux rencontrés dans les pays anglo-saxons. La « pensée dominante » attribue ce phénomène à un « déficit en capitaux propres » lié à une productivité des entreprises insuffisante, des frais de transaction importants et une fiscalité favorable aux emprunts de capitaux. À l'inverse, les adversaires de cette « opinion dominante » rejettent l'existence d'une carence en capitaux propres pour l'ensemble de l'économie allemande. L'article expose donc ces deux thèses et donne des éléments d'évaluation empirique de leur pertinence sans pouvoir rejeter l'opinion dominante.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+