Commerce et transition de l'ex URSS vers le marché

Jean Pisani-Ferry
André Sapir
Guillaume Dard


Alors que l'Union soviétique a officiellement éclaté en plusieurs républiques indépendantes, l'article fait état de la forte interdépendance économique et commerciale des anciennes républiques. Il explicite la complexité de la gestion des relations entre les nouveaux États. Une transition réussie implique un sain ajustement de long terme, dans la conséquence probable serait la profonde modification de la structure géographique et de la composition des échanges. À court terme cependant, le risque est grand d'une contraction intempestive et exagérément récessive. La difficulté de cet arbitrage nécessite de considérer sérieusement les différentes formes d'intégration commerciale permettant de consolider la transition tout en évitant les ruptures dommageables. L'article se prononce en faveur d'un accord composite, prévoyant une zone de libre-échange, dans laquelle certains des États seraient également regroupés en union douanière. Celle-ci devrait à son tour retenir la forme la plus adaptée de protection extérieure, c'est-à-dire tarifaire d'une part et limitée d'autre part.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+