Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Leçons pour la Banque centrale européenne

Michel Aglietta * Conseiller, CEPII et France Stratégie. Contact : michel.aglietta@cepii.fr.


En prévoyant l'indépendance de la future Banque centrale européenne, certainement pour reproduire le modèle allemand, le Traité de Maastricht a soulevé bien des critiques à propos du déficit démocratique. L'article s'interroge donc sur les fondements de l'indépendance des banques centrales, qualifie de « fragile » le motif de la crédibilité de la politique anti-inflationniste, remet en cause la pertinence des résultats empiriques qui font le lien entre désinflation réussie et indépendance des autorités monétaires (en prenant par exemple le cas de la France). Il observe ensuite les statuts des banques centrales en établissant une distinction entre indépendances de jure ou de facto. Il souligne en enfin l'importance du rôle de la supervision du système financier et note que, sur ce point, le Traité de Maastricht, trop vague, ne peut pas apporter satisfaction.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+