Crises financières et cycle réel : les imperfections du marché du crédit

Patrick Artus Chef économiste, Natixis, groupe BPCE ; professeur associé, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Contact : patrick.artus@natixis.com.


Le rationnement du crédit est à la base de beaucoup de modèles d'amplification du cycle par les phénomènes financiers et, de fait, il paraît difficile de ne pas faire jouer un rôle important à l'offre de crédit et au comportement des banques dans le déroulement des cycles réels. Pour comprendre ce rôle, l'article étudie la nature des contrats de prêts et montre que le contrat de prêt optimal implique soit une baisse de l'offre de crédit, soit une moindre incitation à réaliser des projets d'investissement en cas de récession. Ces propos sont illustrés par l'étude des cas américains et français.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+