Le ratio Cooke et les fonds propres des banques

Vivien Levy-Garboua Professeur, Sciences Po Paris. Contact : vlevyg@yahoo.com


Le ratio Cooke impose aux banques de détenir des fonds propres minima en fonction de leurs engagements et des risques qu'ils sont censés représenter. L'objet de cet article est de permettre un jugement sur le rôle de cette nouvelle contrainte sur les choix d'une banque. Pour ce faire, un modèle simple évalue ce que serait la politique de fonds propres en l'absence de réglementation et sert de référence à la seconde partie ou l'effet du ratio Cooke sur la gestion interne pourra être mesuré. Le résultat est que ce ratio augmente la proportion des crédits plus risqués que la banque souhaiterait détenir.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+