Les effets de la stratégie des banques dans les mécanismes d'intermédiation

Thierry Apoteker


Depuis le milieu des années 1980, les conditions de fonctionnement des banques et leurs rapports avec leurs clients se sont profondément modifiés. L'article se propose d'étudier les relations entre les stratégies et le comportement des banques, d'une part, et les ajustements financiers des agents non financiers, d'autre part. Pour ce faire, il décrit dans un premier temps un modèle qui intègre le comportement des banques dans la détermination des agrégats financiers. Il détaille ensuite les canaux de transmission de ces comportements vers les agrégats bancaires et les taux débiteurs, en insistant sur les activités de crédit aux entreprises. Enfin, il présente quelques mesures quantifiées de l'impact des choix de nature microéconomique opérés par les banques sur les résultats macro-financiers, à partir de simulations dynamiques effectuées avec le modèle décrit dans la première section.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+