Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Les marchés financiers en 1994 : de la hausse des taux obligataires à la détente

Alexandre Maymat Direction de la prévision, administrateur de l'INSEE, bureau de synthèse de la prévision internationale


L'année 1994 est marquée, sur les marchés financiers, par la chute des rendements obligataires qui trouve son origine dans la montée des anticipations inflationnistes aux Etats-Unis fin 1993 et qui s'est diffusée dès le début de l'année 1994 à l'ensemble des places européennes et au Japon. La forte baisse des rendements obligataires s'est accompagnée d'une forte dépréciation du dollar, liée par ailleurs au gonflement sans précédent du déficit courant américain. Le net durcissement de la politique monétaire américaine opéré le 15 novembre 1994 semble avoir rassuré les marchés sur la volonté de la Fed d'enrayer d'éventuelles tensions inflationnistes et provoqué une stabilisation des anticipations des agents, entraînant dans son sillage une détente des marchés obligataires et un raffermissement du dollar vis-à-vis de yen et du DM. L'année 1994 s'est cependant terminée sur les vives turbulences consécutives à la crise du peso mexicain entamée le 20 décembre, alimentant la méfiance des investisseurs à l'égard des marchés émergents et des pays à monnaie faible.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+