Les mutations de la demande de soins

Valérie Oheix EconomiX, université Paris Ouest Nanterre La Défense et CNRS.
Andrée Mizrahi Directeur de recherche CREDES ;
Directeur de recherche CNRS/CREDES

Arié Mizrahi


Depuis la fin de la guerre, la consommation médicale n'a cessé de croître. Deux éléments essentiels ont accompagné et rendu possible cette croissance : l'extension de la protection maladie, qui a rendu solvables les patients recevant des soins dépassant leur capacité de financement, et le développement des connaissances médicales et de l'offre de soins qui ont permis de mettre en place une production de masse.
Ces évolutions ont favorisé l'accès aux soins, y compris les plus onéreux, à toutes les couches sociales, réduisant les inégalités de consommation médicale jusqu'en 1980. Au cours de la dernière période, dans un contexte général de stagnation de la production, de crise de l'emploi et de libéralisation de l'économie, la priorité donnée à la maîtrise des dépenses de santé et au désengagement de l'Etat et de la Sécurité sociale a eu pour conséquences une moindre amélioration d'accès aux soins médicaux pour les groupes des plus défavorisés.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+