Tarification des services bancaires où se situe la France ?

Didier Négiar Directeur associé senior, McKinsey & Compagny ;
Directeur de projets, McKinsey & Compagny

Dominique Carrel Billiard
Jean-François Ponsot


Les banques entretiennent avec leurs clients des relations d'affaires complètes et multi-produits. Leur système de tarification leur permet d'organiser des transferts de profits de produit à produit par un jeu de subventions croisées visant à optimiser la rentabilité de la relation client. Une comparaison internationale des prix des services bancaires révèle que les banques françaises, sous la contrainte réglementaire, ont organisé, à l'inverse de leurs consœurs étrangères, une péréquation entre produits où l'essentiel de la rentabilité vient des produits de dépôts et de la gestion des flux. Une telle construction est porteuse d'effets pervers comme le prouve l'absence de rentabilité actuelle des banques françaises. Elle crée en effet une forte sensibilité des profits des banques aux phénomènes de baisse des taux et favorise une concurrence accrue sur les produits de crédit, ce, dans une logique sans fin de prix bas-coûts bas. Dans ce contexte, les établissements performants sont ceux qui s'affranchissent de cette logique et développent des stratégies de différenciation focalisées sur le service à la clientèle.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+