Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Vers une économie industrielle des alliances bancaires ?

Jean-Michel Paguet Maître de conférences en économie, Université de Lyon.
Alexandre Minda LEREP-IEFI, Université de Toulouse I


Dans le but d'élargir le champ d'investigation de l'économie industrielle bancaire, cet article cherche à vérifier si le corps analytique des alliances industrielles peut servir de référence pour comprendre les alliances bancaires. Si les alliances bancaires semblent être une réponse appropriée au nouveau contexte concurrentiel, leur interprétation par le corps théorique de la coopération industrielle montre qu'il est possible d'emprunter des concepts à l'économie industrielle et de les appliquer aux intermédiaires financiers. A titre d'exemple, il a été possible de dresser une typologie et de rechercher des explications théoriques des alliances entre banques à partir de notions originellement développées dans les industries réelles. Ce transfert conceptuel nécessite cependant d'adapter les outils de la sphère réelle à la spécificité de l'activité bancaire. Ainsi, l'approche en termes de coût de transaction semble mieux appropriée à l'explication des alliances verticales qu'horizontales. De même, l'analyse en termes de complémentarité qui trouve un terrain d'application satisfaisant en matière de réseau et de savoir-faire ne prend pas en compte certaines motivations comme la volonté de partager les risques. En ce qui concerne l'interprétation par le processus d'apprentissage, l'importance plus grande accordée à l'innovation et à la technologie dans la coopération industrielle rend plus intense l'effort d'adaptation.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+