Conversion-réduction de dette dans les pays en voie de développement : bilan théorique et impacts macroéconomiques

Jean-Noël Ory CERF, Université de Nancy II


Cet article comporte deux objectifs : le premier est l'élaboration d'un bilan théorique sur les innovations de marché utilisées par les pays en voie de développement depuis la deuxième moitié des années 80, dans le but de réduire leur dette extérieure. L'analyse se concentre essentiellement sur les buybacks et les debt equity swaps. Leur utilité pour les PVD est moins évidente qu'il n'y paraît a priori. En premier lieu, il n'est pas certain qu'il existe un allégement de dette effectif. En second lieu, l'effet sur l'investissement est complexe à analyser. Enfin, il existe un risque de nature monétaire. La complexité du débat théorique rend nécessaire cette synthèse. Le recul relatif dont on dispose permet également de mener une approche empirique : c'est le deuxième objectif de ce papier. Si les tests menés ne permettent d'infirmer aucune position théorique, et présentent des résultats divers, ils laissent penser que plusieurs pays ont su bénéficier de ces expériences de réduction de dette.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+