Italie, Espagne: les bons choix récents de partenaires originaux

Jean Garrigues Économiste, Département des marchés, service de la Recherche, Caisse des dépôts et consignations


Dans la lutte que se livrent les pays pour leur compétitivité de leurs économies, acquises parfois à coup e dévaluations, les politiques économiques vont perdre dès la création de la monnaie unique, des instruments de poids : l'utilisation du taux de change et le recours à des taux d'intérêt discrétionnaire. À partir de cette constatation, l'auteur insiste sur les perspectives d'ancrage européen des économies espagnoles et italiennes dans la dernière phase préparatoire de l'UEM.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+