La non-participation à la phase 3: la vie à l'étage inférieur de l'UEM

John A.A. Arrowsmith Chercheur, National institute of economic and social research et ancien conseiller de la Banque d'Angleterre


Cet article a pour dessein d'examiner les implications d'une UEM à deux étages pour les pays de l'étage inférieur, i.e. ceux restant à la phase 2, en examinant de possibles configurations de pays à la lumière des clauses institutionnelle et juridique du Traité de Maastricht. Ce papier identifie un certain nombre de questions qui n'ont pas été jusqu'à présent sérieusement abordées et conclut que la structure offerte ne semble pas être appropriée pour assurer une coopération continue entre les deux étages ou pour sauvegarder les intérêts des membres de la Communauté qui occupent l'étage inférieur. En particulier, une structure plus clairement articulée de coopération en matière monétaire et de taux de change entre les deux étages pourrait s'avérer nécessaire.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+