Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Que reste-t-il du débat repartition-capitalisation

Didier Blanchet INED/INSEE et CREST/DELTA
Christian Milelli
Bertrand Villeneuve Université Paris-Dauphine. Contact : bertrand.villeneuve@dauphine.fr.


Le débat répartition-capitalisation a été au centre des réflexions sur la retraite au cours des dernières années, et cet article retrace quelques-uns de ses aspects les plus marquants. Il revient d'abord sur le constat démographique initial: quelle est la nature exacte des contraintes que la démographie fait peser sur les retraites, et le développement de la capitalisation est-il une bonne ou mauvaise réponse à ces contraintes ? Quels seraient par ailleurs les avantages économiques de ce développement ? Sur toutes ces questions, il semble qu'on ait convergé vers une position moyenne selon laquelle la capitalisation n'est en rien une panacée mais constitue un moyen parmi d'autres de se prémunir contre les incertitudes démographiques et économiques du siècle prochaine. Dans ces conditions, le débat a basculé vers la question des modalités de mise en place de cette capitalisation, et notamment du dosage à trouver entre contrôle et liberté des acteurs, aussi bien du côté des bénéficiaires que des gestionnaires du système. On examine cet arbitrage à propos de trois grandes questions : celle du partage individuel /collectif, celle des modalités de liquidation des retraites capitalisées, celle du statut des gestionnaires.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+