Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Actions françaises: interactions entre la gestion de portefeuille et la négociation en bourse

Marianne Demarchi Chargées d'études, Direction des études et de la stratégie, SBF-Bourse de Paris
Solenn Thomas
Robert Tartarin


Cet article décrit les principaux résultats d'une enquête approfondie réalisée auprès des plus grands gérants actions françaises sur leur processus de gestion, leurs techniques de transaction et leurs attentes vis à vis du marché de Paris. Plus précisément, cette étude éclaire les interactions entre la gestion actions et la négociation en bourse. Les investisseurs français, comme leurs homologues anglo-saxons accordent une importance particulière à la qualité de l'exécution de leurs ordres. Conscients de l'impact sur la performance de leurs portefeuilles des divers coûts de transaction inhérents à la réalisation de leurs décisions d'investissement, ils mettent en œuvre des techniques de transactions adaptés à leur gestion et permettant de limiter les coûts d'exécution. Les gérants qualitatifs sont généralement des investisseurs plutôt " patients " traitant des montants de taille moyenne, et retardant l'exécution de leurs ordres pour obtenir de meilleurs prix. Les gérants quantitatifs, de plus petite taille, sont généralement des investisseurs plutôt " pressés ", traitant la plupart de leurs transactions dans le marché et utilisant des ordres susceptibles de générer une exécution rapide. Les gérants " mixtes " (qualitatifs et quantitatifs), investissant des montants très importants, sont des investisseurs " moyennement pressés ", ayant recours aux services de contrepartie des sociétés de bourse pour la majorité de leurs ordres de grande taille.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+