Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Comportements d'épargne dans les six grands pays en 1996

Agnès Quéron Service des études économiques et financières, Caisse des dépôts et consignations
Sylvette Vernet Service des études économiques- Caisse des dépôts et Consignations
Bruno Séjourné
Bernard Laurent
André Sapir


Malgré la volonté de réduction des déficits publics affichés dans l'ensemble des six grands pays, le besoin de financement global des économies du G6 s'est accru de 34 milliards de dollars en 1996. Cette détérioration de l'équilibre Épargne/Investissement est imputable à la nouvelle réduction de l'excédent courant japonais. Inversement, l'Italie et la France ont conforté leurs positions prêteuses sur la période en dépit d'une contribution des ménages moins forte qu'en 1995. Car tandis que l'effort d'épargne des ménages anglo-saxons s'est très légèrement redressé en 1996 dans un contexte d'appréciation de leur revenu réel, les taux d'épargne des ménages étaient orientés à la baisse dans les quatre autres pays.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+